ActualitéArts et CulturesDesignParisSemaine de l'emploiTech

François Vermorel (LISAA): «L’UX Designer se définit par une philosophie»

A l'occasion de la semaine de l'Emploi dans le numérique, FrenchWeb fait le tour des formations pour travailler dans le secteur digital.

 

L'institut supérieur des arts appliqués (LISAA) de Paris propose une formation UX Designer. Elle est accessible aux étudiants ayant validé un bac+3 d'arts appliqués, technique ou informatique, ou d'un cursus universitaire plus généraliste. Les étudiants peuvent choisir entre deux options, chef de projet ou game. La seconde année se fait en alternance.

Plus de détails avec François Vermorel, responsable de la formation Chef de projet UX Design de LISAA Paris.

FrenchWeb: Quels sont les nouveaux métiers dans ce domaine?

Francois-Vermorel-150x150François Vermorel, responsable de la formation Chef de projet UX Design de LISAA Paris: L'UX Design est en soi un métier relativement nouveau, du moins sous sa terminologie actuelle. Comme toutes les disciplines récentes, ses frontières sont floues: on le retrouve dans la conception d'interfaces digitales, notamment pour tout ce qui est applications de services. Il se développe énormément dans la communication interne des entreprises et dans les logiciels internes. L'industrie des jeux vidéo, qui a toujours été à la pointe en design de test, travaille de plus en plus l'expérience utilisateur pour ce qui concerne la conception de ses interfaces.

Quelles sont les compétences à avoir pour accéder à ces métiers?

Autant que par des compétences métiers spécifiques, l'UX Designer se définit par un corpus de méthodes de travail, par une philosophie, pourrait-on dire. Il faut être formé aux méthodes agiles, connaître le fonctionnement du design de test, être capable d'appréhender un panel d'utilisateurs, de concevoir et de prototyper une interface graphique… mais avant tout il faut être créatif, ouvert aux nouveaux usages et aux supports émergents et capable de remettre en cause en permanence les partis pris et les solutions existantes. 

Comment les étudiants peuvent-ils savoir si la formation est faite pour eux?

L'UX Design est une formation au croisement des métiers. Actuellement, en agence, ces postes sont occupés par des personnes qui viennent du développement, du marketing, du graphisme, qui ont des cursus en sociologie… Les étudiants ne doivent pas se poser la question de savoir s'ils ont le bagage qu'il faut pour devenir UX Designer. Ils doivent répondre à cette question simple: ont-ils envie de travailler dans la création numérique et d'imaginer des solutions d'expériences innovantes?

Quelles sont les entreprises qui recrutent dans ce secteur?

L'UX Designer travaille en agence numérique, en freelance, dans le secteur de l'ingénierie informatique, dans le design de service ou dans les jeux vidéo. Le milieu des start-up est extrêmement demandeur de ce type de profils: bien souvent, la réussite ou l'échec d'un service innovant passe par la façon dont il est proposé à son utilisateur. 

Quels sont les salaires auxquels les étudiants peuvent prétendre à la sortie de leur formation?

Un junior démarrera aux alentours de 30 000 euros. Ce salaire peut ensuite très vite monter en fonction des profils. Certains de nos étudiants, en freelance, gagnent parfois beaucoup plus, au prix de davantage de flexibilité.

[tabs][tab title= »LISAA: »]

Localisation: Paris

Durée de formation: 2 ans, dont une année en alternance

Admission: sur dossier et entretien oral après l'obtention d'un bac+3

Tarifs: 8 990 euros la première année, 4 990 euros la seconde

[/tab] [/tabs]

Lire aussi : Sylvie Daumal (fondatrice d’UX Paris) se souvient…

[tabs]

[tab title= « La Semaine de l’Emploi: »]

FrenchWeb se mobilise et organise la septième semaine de l’emploi dans le numérique (#SEN7) toute la semaine (portraits, interviews, offres d’emploi, tables rondes…). L’opération #SENFW, destinée à valoriser les opportunités d’emploi dans ce secteur, a lieu tous les 6 mois.

[/tab]

[/tabs]

650*200_SEN7-VF

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Myriam Roche

Chef de projet éditorial at Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This