A la uneActualitéRetail & eCommerce

Instagram accélère sur l’expérience shopping

Instagram fait un pas de plus vers l'expérience shopping avec les annonceurs. L'application de photos a étendu son service «Shopping» testé auprès de 20 marques aux Etats-Unis, et présenté en novembre dernier. Dorénavant, plus de mille marques de mode, beauté, bijouterie permettent d'identifier leurs produits vus sur une photo du réseau, et d'être redirigé ensuite vers la page achat, note le site spécialisé RetailWeek. Dans le même temps, Instagram accélère sur la partie datas en proposant à ces marques des informations sur la manière dont les produits ont été trouvés et consultés.  

Avec cette nouvelle fonctionnalité, Instagram promet d'abord une expérience «immersive», plutôt que le simple «bouton acheter». Cette approche avait déjà motivée une autre fonctionnalité, Stories, permettant aux marques de se raconter différemment en format vidéos courts. 

Instagram a aussi recourt à un système de «Tags», le même utilisé par Nice, une application chinoise créée en 2013 et qui compte 60 millions d'utilisateurs en Chine. Ces tags permettent de trouver plus facilement les produits et de faire des suggestions aux utilisateurs. 

En France, l'application Selectionnist propose aussi un outil de reconnaissance des produits, avec les journaux que l'utilisateur peut prendre en photo pour retrouver les produits qui l'intéressent, avant d'être redirigé vers le site d'un e-commerçant. 

Fin 2016, le réseau social de photos, racheté par Facebook pour 1 milliard de dollars en 2012, a franchi le cap des 600 millions d’utilisateurs actifs mensuels.

Lire aussi: Nice, l’«Instagram chinois» qui veut séduire les marketeurs

Comment fonctionne Instagram Stories?

Bouton retour en haut de la page
Instagram accélère sur l’expérience shopping
Que propose Google pour remplacer les cookies publicitaires?
[Série B] IA: InstaDeep lève 88 millions d’euros auprès du laboratoire allemand BioNTech
Pourquoi Starlink, le service internet par satellite d’Elon Musk, n’a plus qu’une seule station en France
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs