ActualitéBusinessMarketing & CommunicationRetail & eCommerceStartupTech

[FW Radar] Heuritech, la start-up qui utilise le deep learning pour anticiper les tendances retail

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Tony Pinville et Charles Ollion se sont rencontrés lors de leur doctorat en Intelligence Artificielle au sein de l’université Pierre et Marie Curie. Ils ont fondé Heuritech en 2013, une start-up qui utilise le deep learning et permet aux marques de mode d’anticiper les tendances produits pertinentes et de mesurer leurs performances dans le temps. 

Plus de détails avec Tony Pinville, CEO de Heuritech:

FrenchWeb: À quel besoin répond votre service?

L’arrivée des réseaux sociaux a changé la donne pour les marques de mode : alors qu’avant, les tendances venaient d’une poignée de personnes, aujourd’hui des millions de personnes peuvent potentiellement influencer la réputation d’une marque. Rien que sur Instagram, 100 millions de photos sont postées chaque jour ! Pour les marques, c’est un défi supplémentaire afin de garder une longueur d’avance tout en respectant leur ADN, et une opportunité pour être au plus proche de l’univers de leurs clients.

Quelle est votre proposition de valeur?

Heuritech a développé une technologie unique de reconnaissance visuelle qui analyse chaque jour plusieurs millions d’images sur les réseaux sociaux. Cette solution permet aux marques d’anticiper les tendances produits pertinentes et de mesurer leurs performances dans le temps.

Qui sont les utilisateurs de vos solutions?

Heuritech permet aux équipes produit et merchandising des marques de mode de créer l’assortiment idéal de leurs futures collections en anticipant les tendances et aux équipes marketing de mettre en avant les bons produits au bon moment. Nous proposons à ces équipes un accès à notre plateforme qui est à la fois data-driven et visuel car elle mêle indicateurs et moodboards de leurs clients dans la vraie vie.

Quel est votre plan de développement?

Créé en 2013, Heuritech compte déjà un portefeuille d’une dizaine de clients internationaux, parmi lesquels Louis Vuitton et Dior avec qui nous avons co-construit notre solution. En un an, notre équipe est passée de 12 à 25 personnes, avec une dominante très forte sur la partie technique (35% de docteurs en Intelligence Artificielle au sein de notre équipe) et nous sommes en train de renforcer notre équipe sales. Aujourd’hui, notre enjeu est de scaler notre modèle en ouvrant de nouveaux marchés, à commencer par les États-Unis où nous avons plusieurs opportunités et avons notamment eu l’occasion en mars 2018 de faire un panel à SXSW sur la mode et l’intelligence artificielle.

Quels sont vos enjeux?

En 2017, Heuritech a prouvé son concept auprès des équipes produit et merchandising des marques de mode. Nous avons conçu un produit qui accompagne quotidiennement ces équipes pour prendre des décisions.

Dès lors, il s’agit pour nous de passer à l’étape suivante : apporter de la valeur à l’industrie à grande échelle pour que notre solution devienne la référence afin d’aider à la prise de décision. Pour cela, nous préparerons une série A à la fin de cette année 2018.

Qui sont vos concurrents?

Nos concurrents sont d’une part les géants de l’intelligence artificielle comme Google ou Clarifai qui proposent des technologies généralistes plus étendues mais beaucoup moins précises. Ils peuvent en effet reconnaître différents éléments dans les images mais, n’étant pas spécialisés, ils ne peuvent apporter que peu, sinon aucun, détails quant aux éléments mode. D’autre part, les solutions de social listening qui proposent aux marques un suivi de leur e-réputation au sens large en analysant le texte et non l’image. Enfin, il existe un troisième type d’acteurs que nous pensons plutôt comme des partenaires : les cabinets de tendance, qui ont une analyse purement qualitative des tendances, et non quantitative comme nous le faisons.

Qui est l’entrepreneur qui vous inspire? Pourquoi?

José Neves, fondateur et CEO de Farfetch. José Neves est un tech qui a réussi à devenir un pionnier dans l’industrie de la mode.

Les 5 applications qui vous sont indispensables et pourquoi :

  • Slack pour la collaboration
  • Jira pour le développement
  • Pipedrive pour la gestion commerciale
  • Ipaidthat pour la gestion des factures

Les 5 événements tech auxquels il faut absolument participer et pourquoi :

  • Vivatech, the place to be pour les startups françaises – nous y serons d’ailleurs !
  • SXSW pour s’inspirer
  • Shoptalk pour comprendre comment les grands de la mode innovent
  • Les Meetup Deep Learning d’Heuritech pour les initiés ;)

Une start-up à nous faire découvrir ?

Euveka, le premier mannequin robot évolutif pour créer des collections qui vont à toutes les morphologies !

Les données clés:

  • Fondateurs : Tony Pinville et Charles Ollion
    Date de création : 2013
  • Levée de fonds : 1,1 million d’euros en janvier 2017 auprès de Serena Capital + Business Angels
  • Siège : Paris

Bouton retour en haut de la page
[FW Radar] Heuritech, la start-up qui utilise le deep learning pour anticiper les tendances retail
Web3 : Comment The Sandbox a attiré plus de 300 marques dans son métavers
Guerre des talents, Skill gap, Grande Démission… Comment répondre aux nouveaux enjeux RH des entreprises?
[Nominations] Capgemini, Teads, Linxo… Les nominations de la semaine
[Série A] Electra lève 160 millions d’euros pour déployer plus de 8 000 points de recharge d’ici 2030
[Série A] Cybersécurité : a16z mise sur l’AssurTech Stoïk pour son second investissement en France
Quelle est la recette de DL Software pour réussir sa stratégie de Build Up?

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media