ActualitéBusinessDistributionStartupStartup du jourTech

[FW Radar] Seelk veut optimiser les ventes des marketplaces

Fondée par Raphael Guedj et Benjamin Pipat, Seelk est un outil destiné aux entreprises souhaitant optimiser leurs ventes sur les marketplaces. Pour ce faire, la start-up se charge de l'ensemble des opérations e-commerce: réation des catalogues, campagnes marketing, logistique, service client, reporting…

Plus de détails avec Raphael Guedj, cofondateur de Seelk.

FrenchWeb: A quel besoin répond votre service?

Raphael-GuedjRaphael Guedj, cofondateur de Seelk: Les marketplaces sont devenues des eldorados pour les marques. Toutes veulent profiter de la forte croissance de ces plateformes qui représenteront près de la moitié du e-commerce en 2020, mais beaucoup sont perdues face à leur complexité et la concurrence acharnée qu'elles doivent affronter. Gagner sur les marketplaces nécessite des expertises techniques et métiers, que beaucoup de marques n'ont pas les moyens de développer.

Quelle est votre proposition de valeur?

Seelk est une solution full-service qui associe technologies propriétaires et experts des marketplaces pour opérer et maximiser les ventes des grandes marques sur les marketplaces en Europe.

La maîtrise et l'optimisation de la chaîne de valeur étant une nécessité pour performer sur les marketplace, nous opèrons et automatisons l'intégralité des opérations (catalogue, marketing, logistique, retours, SAV, BI …) pour le compte de ses clients.

Qui sont les utilisateurs de vos solutions?

Nous nous adressons aux marques qui n'ont ni les ressources, ni les compétences en interne pour pouvoir gérer efficacement ce nouveau canal de vente. Nous devenons leur département e-commerce externalisé.

Beaucoup de marques cherchent à comprendre et à maîtriser les rouages de ces marketplaces, qui sont des plateformes en constante évolution, avec lesquelles il est nécessaire de rester connecté, techniquement et commercialement. Face à cet enjeu complexe, les marques préfèrent déleguer cette activité à des experts dotés d'outils et de connaissances qu'elles ne pourront développer en interne.

Quel est votre plan de développement?

Nous ambitionnons de devenir le leader Européen de la délégation sur Marketplaces. Fondé en 2016, nous opèrons aujourd'hui les ventes d'une vingtaine de marques sur les marketplaces, avec pour ambition de tripler dans les 18 prochains mois.

Le développement à l'international passera également par des ouvertures de bureaux en Asie et en Amérique du nord, nécessaires au développement commerciale de l'activité. De nombreuses marques, notamment basées en Chine et aux USA, souhaitent profiter de l'opportunité offerte par les marketplaces en Europe, mais manquent de parternaires locaux pour les y aider.

Quels sont vos enjeux?

Nos principaux enjeux sont:

  • RH: nous avons des gros enjeux de recrutement de profils clés: responsable des opérations, management d'équipes, lead developers, Brand Managers.
  • Tech: Nous développons de nombreux outils tech pour automatiser les opérations et maximiser les ventes sur les marketplaces. L'enjeu de nos équipes techniques est de prioriser les développements dans un mode bootstrap.
  • Partenariat: L'un de nos facteurs clés de succès est notre relation avec les marketplaces. Nouer des connections avec les équipes techniques et commerciales de ces plateformes est un enjeu majeur pour déployer plus rapidement nos marques sur ces marketplaces.
  • Business: Les marques chinoises représentent un potentiel considérable, mais il est très complexe de nouer des relations commerciales à distance, sans une présence sur place pour les accompagner.

 

Qui sont vos concurrents?

Nous avons théorisé l'environnement concurrentiel du marché des solutions pour marketplaces comme suit:

Les «enablers»: ce sont des solutions techniques très spécifiques qui permettent à une marque de diffuser son catalogue sur plusieurs plateformes. (ex: Lengow, Shoppingflux, Bizup) C'est très bien pour les marques avec des équipes e-commerce fournies pouvant gérer tous les autres aspects mais ces solutions permettent aux marques de diffuser un flux, mais n'apportent aucun service ou expertise.

Les «facilitators»: ce sont des solutions qui apportent un service supplémentaire à la diffusion des flux, en garantissant la création des catalogues sur les plateformes (ex: feedmanager, The French Talent, Neteven). C'est avantageux pour des petites équipes e-commerce avec peu de ressources, c'est l'assurance d'avoir ses pages produits créées. Mais il faut être capable de gérer toutes les opérations et comprendre comment gagner sur les marketplaces.

Les «Maximizers»: ce sont des solutions full-service, qui s'occupent de l'ensemble des opérations avec pour promesse de maximiser les ventes (ex: SEELK, WeArePentagon, Anatwine). Pour les marques avec peu ou pas de ressources, c'est l'assurance de capter rapidement le potentiel des marketplaces, tout en limitant ses investissements grâce à un modèle principalement variabilisé.

[tabs]

[tab title= »Seelk : les données clés »]

Fondateurs : Raphael Guedj et Benjamin Pipat

Date de création : février 2016

Levée de fonds : incubé par Fast-Up Partners qui a financé le projet en Seed à hauteur de 300 000 euros

Siège : Paris

[/tab]

[/tabs]

Tags

Myriam Roche

Chef de projet éditorial at Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This