Recruter
ActualitéBusinessMarketing & CommunicationStartupStartup du jour

[FW Radar] Stample, l’outil de veille pour simplifier la communication en entreprise

Fondée par Edward Silhol en 2011, Stample a développé un outil de veille collaboratif pour les entreprises.

Plus de détails avec Thibaut Gimenez, associé de Stample.

FrenchWeb: A quel besoin répond votre service?

Thibaut Gimenez, associé de Stample: Stample apporte une réponse à la multiplication des silos de connaissance en entreprise et aux problématiques de collaboration transverse. Grâce à la simplicité avec laquelle les utilisateurs peuvent collecter, organiser et discuter tous types de contenus, les équipes mutualisent leur veille, qualifient collaborativement la connaissance et développent une intelligence collective. Notre outil permet en quelque sorte de mettre en action les connaissances de l’entreprise pour innover et générer de la croissance sans nouveaux investissements.

Quelle est votre proposition de valeur?

Notre start-up permet de rationaliser et de fluidifier la communication en entreprise, de réduire les temps de recherche d’informations, d’améliorer l’expertise des collaborateurs et d’augmenter la productivité des équipes. En conséquences, les entreprises qui utilisent notre service gagnent en agilité, sont plus innovantes et plus performantes.

Qui sont les utilisateurs de vos solutions?

Nous accompagnons aujourd’hui une cinquantaine d’entreprises et plus de 15 000 professionnels en France et à l’international. Les problématiques de gestion de la connaissance et d’innovation se retrouvent dans les entreprises de toute taille et dans de nombreuses industries. Néanmoins, ces besoins sont particulièrement critiques auprès des équipes d’innovation et de prospective des grands groupes (Société Générale, Natixis, Vinci, Voyage Sncf), pour les équipes de chargés d’études et d’analystes, notamment dans le secteur public et de l’emploi (Région Île de France, Grand Paris, APEC), pour les consultants et les Think Tanks (Ecosysgroup, La Fabrique de la Cité, Aneo…), mais aussi pour les start-up et PME/PMI industrielles qui cherchent à améliorer leurs processus de travail.

Quel est votre plan de développement?

Nous sommes aujourd’hui en phase d’accélération commerciale et l’objectif pour 2018 est de multiplier par 3 le nombre de clients et par 5 le chiffre d’affaires. Pour cela nous misons sur la conquête de nouveaux clients en France et en Europe, mais aussi sur l’innovation de notre solution avec le déploiement futur de technologies d’automatisation de la veille, nous permettant de nous positionner sur de nouveaux marchés. Pour financer cette croissance, nous nous appuyons sur nos clients mais aussi sur nos investisseurs avec un nouveau tour de table prévu courant 2018 auprès de fonds d’investissements et de business angels.

Quels sont vos enjeux?

Sur la plan commercial, je dirais que notre enjeu principal est de démontrer notre capacité à accompagner nos clients dans des déploiements à très grande échelle sur plusieurs milliers d’utilisateurs et plusieurs continents. Ce changement d’échelle signifie aussi rentrer dans la cour des géants du software et affronter des concurrents comme Microsoft, Google ou encore Facebook ou Slack. La clé pour affronter ce marché est l’innovation de notre logiciel autour des logiques d’automatisation et l’intégration progressive d’intelligence artificielle. C’est la raison pour laquelle nous souhaitons lever des fonds pour intensifier nos dépenses en R&D et agrandir notre équipe.

Qui sont vos concurrents?

Le marché du logiciel collaboratif est un marché en forte croissance mais concurrentiel qui regroupe de nombreux acteurs, des plus gros comme Microsoft aux acteurs de niche.

Nos concurrents sont principalement les réseaux sociaux d’entreprises comme Microsoft Yammer, Jive, Slack ou Workplace by Facebook et les outils de knowledge management. Tout comme ces outils, nous possèdons une forte dimension sociale, mais se distingue par un positionnement et des fonctionnalités radicalement orientés vers le travail collaboratif plutôt que vers la communication.

Les données clés:

  • Fondateur : Edward Silhol
  • Date de création : 2011
  • Levée de fonds : 1 million d’euros au total auprès d’investisseurs privés
  • Siège : Paris
Tags
Plus d'infos

Myriam Roche

Chef de projet éditorial at Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This