ActualitéBusinessDistributionStartupStartup du jour

[FW Radar] Voyey veut mettre la livraison de produits locaux en mode collaboratif

Voyey a été créée par trois frères, Malik, Manuel et Maël Disa. La plateforme permet aux internautes de commander des produits étrangers. Ces derniers sont achetés et expédiés par des voyageurs qui se rendent dans le pays en question. Ils achètent ainsi local et gagnent un peu d'argent pour financer leur voyage.

Plus de détails avec Malik Disa, cofondateur de Voyey.

FrenchWeb: A quel besoin répond votre service?

malik-disaMalik Disa, cofondateur de Voyey: Voyey.com permet aux particuliers de se procurer des produits/objets qui ne sont pas vendus chez eux ou vendus trop chers, en les reçevant rapidement par des voyageurs. Ces derniers gagnent de l’argent facilement durant leur voyage en achetant et transportant les produits souhaités par les utilisateurs. 

Quelle est votre proposition de valeur?

En passant par notre plateforme, il est possible d'acheter dans toutes les boutiques et les sites Internet du monde entier tout en restant chez vous, avec des délais et des coûts de livraisons imbattables. Aussi, nous rétribuons les voyageurs pour le service rendu, ces derniers auront un budget supplémentaire lors de leur séjour qu’ils pourront dépenser dans l’économie locale.

Qui sont les utilisateurs de votre solution?

Nos utilisateurs sont répartis sur toutes les tranches d’âge. Les voyageurs réguliers ou occasionnels qui cherchent à rentabiliser le coût de leur billet d’avion et peuvent gagner 50, 150, 300 euros ou plus en rendant service à un membre de la communauté par la même occasion. 

Les utilisateurs qui habitent par exemple dans les DOM-TOM, ont droit désormais à toutes les marques et nouveautés du monde entier et cela, sans bouger de chez eux. 

Qui sont vos concurrents?

Nos concurrents actuels sont grabr, worldcraze ou encore yellowporter.com. Nous nous distinguons entre autres, par le fait que nous maîtrisons la transaction et les coûts de bout en bout. En effet notre système fixe les prix automatiquement en fonction de différents critères tels que le prix d’achat du produit, le poids ou encore la pénibilité pour le voyageurs. Enfin, nous avons mis en place une assurance éliminant tous les risques. 

Quel est votre plan de développement?

Nous comptons bientôt offrir la possibilité à nos utilisateurs de pouvoir expédier des colis ou des plis via la plateforme. A l’heure actuelle, nous travaillons pour que toutes les conditions de sécurité soient optimales pour ce nouveau service et que les voyageurs puissent accepter sereinement les colis de tiers. Un système de livraison à domicile est également à l’étude afin de pouvoir offrir un service door-to-door. Enfin, un service de réexpédition classique sera aussi prochainement lancé

Nous souhaitons multiplier par 100 le nombre d’utilisateurs de notre plateforme d’ici juin 2017. Nous travaillons également d’arrache pieds, pour avoir un flux régulier de voyages enregistrés quotidiennement pour en faire une offre de crowshopping et crowdshipping régulière pour nos utilisateurs.

Étant de la Guadeloupe, nous avons d’abord ouvert le service pour les populations des DOM-TOM, mais nous comptons rapidement nous ouvrir à l’international en commençant par les USA et les pays africains francophones

Quels sont vos enjeux?

Nos différents enjeux sont:

    – marché: Réussir à pénétrer le marché de la réexpédition, du crowdshopping et in fine du crowdshipping, malgré l’émergence d’un nombreux nouveaux concurrents quasiment chaque semaine.

    – business: D'un côté développer des partenariats avec des entreprises du secteur du transport et du tourisme, et de l'autre des entreprises qui souhaitent tester leur produits à l’export.

    – financier: Nous préparons une levée de fonds à moyen terme.

    – RH: Renforcer l’équipe technique pour développer les autres modules de notre plateforme et l’application mobile.

 

[tabs][tab title= »Voyey : Les données clés »]

Fondateurs : Malik Disa, Maël Disa et Manuel Disa

Date de création : août 2016

Levée de fonds : non

Siège : Champs-sur-Marne

Capital : 7 650 euros

[/tab] [/tabs]

Lire aussi:

Tags

Myriam Roche

Chef de projet éditorial at Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This