/ FW 500ActualitéEuropeFinTechFW500FW500 2016Startup

[FW500 Fintech] Linxo, l’agrégateur de comptes bancaires qui veut séduire les banques et leurs clients

Créée en 2010, la société Linxo édite une application mobile permettant de gérer ses finances personnelles. Concrètement, l'utilisateur de Linxo a accès, par le biais d'une seule interface, à l'ensemble de ses informations bancaires, y compris s'il possède des comptes dans différents établissements bancaires. La société, qui récupère automatiquement les informations des comptes bancaires, permet aux utilisateurs de paramétrer des alertes pour gérer leur budget et suivre leur épargne. Il n'est pour l'instant pas possible d'effectuer des transactions via l'application.

Depuis son lancement, l'application Linxo a été téléchargée plus de 900 000 fois, et revendique plusieurs centaines de milliers d'utilisateurs actifs chaque mois. 

Au-delà de son offre freemium en B2C, la société possède également un volet B2B: elle développe des services à destination d'établissements bancaires, qui utilisent alors des briques de logiciel Linxo en marque blanche. 

La société, implantée sur le marché français, a pour ambition de se développer dans différents pays européens dans les mois à venir. Elle a levé 2 millions d'euros auprès du Crédit Agricole et du Crédit Mutuel Arkéa Arkéa misent 2 millions d’euros sur la FinTech Linxo Read more at http://www.frenchweb.fr/le-credit-agricole-et-credit-mutuel-arkea-misent-2-millions-deuros-sur-la-fintech-linxo/222419#oj4xOVtbsrCCoZko.99″ target= »_blank »>en janvier dernier. Depuis sa création, elle a levé 3,2 millions d'euros. 

Les hommes clés: Bruno Van Haetsdaele (CEO) et Hugues Pisapia​ (CTO)

Tous les deux diplômés de Télécom ParisTech à la fin des années 1990, Bruno Van Haetsdaele et Hugues Pisapia ont cofondé Linxo en 2010, après des parcours assez proches. 

Bruno Van Haetsdaele a débuté sa carrière en tant qu'ingénieur chez SRI International. Il cofondera sa première entreprise, Wimba, en 1999. Il en sera le CTO pendant près de dix ans, avant de se lancer dans l'aventure Linxo. 

Hugues Pisapia a quant à lui rejoint les équipes de Wimba en 2004, en tant que Directeur de clientèle. Il deviendra Directeur France Wimba en 2005, avant de cofonder Linxo cinq ans plus tard. 

«La réglementation (…) reconnaît désormais le statut d'agrégateur de comptes, ce qu'on fait avec Linxo depuis le début: cette capacité de pouvoir montrer l'ensemble des comptes de l'utilisateur dans une seule interface. Si on prend l'exemple du compte e-mail, on peut avoir un compte e-mail chez Google, et on peut consulter ses e-mails avec Outlook ou avec Apple Mail. Finalement la nouvelle réglementation fait la même chose pour les comptes bancaires. (…) Ca ouvre des opportunités intéressantes, et on va être sur les mêmes bases sur l'ensemble du territoire européen.» Bruno Van Haetsdaele pour Frenchweb

Place dans le FW500 Fintech: 21ème

Fondateurs: Bruno Van Haetsdaele, Hugues Pisapia

Siège social: Aix-en-Provence

Date de création: 2010

Effectifs: 15 salariés

Secteur: Fintech

Site internet: www.linxo.com

fb_icon_325x325     YBGgi9BO     

REVOIR l'interview de Bruno Van Haetsdaele, cofondateur de Linxo (publiée en février 2016):


LIRE aussi: Linxo, la FinTech qui veut améliorer l’expérience utilisateur des apps bancairesLe Crédit Agricole et Crédit Mutuel Arkéa misent 2 millions d’euros sur la FinTech Linxo

Pour article3

Claire Spohr

Chargée d'études au sein de la rédaction. Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[FW500 Fintech] Linxo, l’agrégateur de comptes bancaires qui veut séduire les banques et leurs clients
E-commerce, cryptomonnaies, livraison… : Pékin serre la vis à des secteurs en plein essor
« Métaverse », l’univers parallèle qui fait rêver les géants de la Tech
Akka Technologies
Adecco rachète le Français Akka Technologies, valorisé à 2 milliards d’euros, pour créer un géant du numérique
spotify
Résultats trimestriels: Spotify réduit ses pertes et grimpe à 165 millions d’utilisateurs payants
google
Alphabet (Google) dépasse les attentes du marché avec un bénéfice net de 18,5 milliards de dollars
Tiré par les ventes d’iPhones, Apple a presque doublé son bénéfice net trimestriel