ActualitéLyon

[Made in Lyon] Le Digital Summ’R au coeur de la transformation digitale…

[tabs]

[tab title= »La start up du mois – CityLity »]

Andre-May-CityLityFondée en mai 2014, Citylity (contraction de SmartCity et d’Utility, anciennement Freemo) ambitionne de devenir le Waze de l’immobilier et de la ville. L’application développée par cette société, disponible gratuitement sur Android et l'Apple Store, propose de multiples services (actuellement disséminés sur des dizaines d’applications différentes) dont le socle commun consiste à s’appuyer sur la citoyenneté de l’utilisateur pour résoudre des problèmes liés à son environnement proche (immeuble, quartier…); ce dernier peut en effet de manière très simple, grâce à une interface hautement ergonomique, transmettre des informations à sa mairie (problème d’éclairage, propreté des rues, nuisances sonores…) ou bien à son bailleur/syndic de copropriété (panne d’ascenseur, fuite d’eau, poubelles…) pour que ces derniers initient des actions. Point important, les institutions bénéficient alors d’un service de « gestion des tickets » et l’utilisateur-citoyen se voit fournir un retour sur les demandes effectuées. 

L’application est actuellement disponible partout en France « Nous avons actuellement signé 20 000 lots et notre objectif est de 100 000 d’ici à la fin de l’année 2016 », affirme André May l’un des co-fondateurs de la société. L’ensemble des immeubles français sont référencés dans l’outil, qui s’appuie sur la base de données MongoDB développée initialement par Google et maintenant en Open Source. Les revenus de la société proviennent notamment : des bailleurs/syndicats immobiliers qui payent entre 1 et 4 euros par appartement et des maries, qui versent une cotisation périodique par citoyen et par an . A terme, CityLity envisage de développer d’autres sources de revenus, comme du « revenue sharing » avec d'autres sites ou un abonnement avec des commerces référencés dans son système.

La société, qui compte actuellement 16 salariés, a levé à ce jour près de 1,3 M€ en love money et auprès d'acteurs de l'immobilier, du groupe Centre France et du Crédit Agricole.Une levée de fond de 3 Millions d’euros est par ailleurs prévue pour fin 2016 début 2017 afin de poursuivre le déploiement de l'application en France dans le secteur de l’immobilier, connecter davantage de villes et financer une implantation dans un pays limitrophe francophone.

citylity
L’interface très ergonomique de l'application​

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

[tab title= »Le lieu du mois – la Tour du Web »]

LPInaugurée début 2016, ce « lieu phare » de l’association La cuisine du web, situé dans le 7ème arrondissement de Lyon, connaît un tel succès qu’il est déjà difficile d’y trouver une place ! Les 2 500 M2 répartis sur les 3 étages loués par l’association comptent en effet à ce jour près de 20 startups (Mailclarck, Swabbl, Mapado..) installées dans des espaces qui leur sont dédiés ou bien au sein d’une salle de coworking réservée aux freelances (voir les tarifs).

En sus de tous les services « standards » que l’on attend d'un tel lieu (wifi haut débit, machine à café, baby-foot…), la Tour bénéficie d’une ambiance collaborative assez unique: « lorsque nous avons besoin de tondre la pelouse, il y a toujours des volontaires pour donner un coup de main !  », affirme Laura Polet, ancienne parisienne fraîchement arrivée à Lyon et nommée responsable de l’endroit. « Cet état d’esprit s’applique également aux permanents de l’association. Quand je suis arrivée on m'a dit de ne pas hésiter à tester des choses, c'est de cette façon que l'association a toujours su avancer ». Nul doute que cette atmosphère agréable soit intrinsèquement liée à l’état d’esprit de la cuisine du web ainsi qu’à Laura et ses acolytes (on est tout de suite frappé par leur bonne humeur, leur gentillesse et leur dynamisme).

Autre fait marquant, le nombre très important d’évènements qui y sont organisés. La Tour bénéficie en effet d’une salle de 150 M2 qui peut accueillir jusqu’à 300 personnes (ou 100 places assises). Y ont lieu très régulièrement des meetups (près de 3 par semaine) ainsi que des  évènements plus exceptionnels (certains étant récurrents) comme le Lyon Fund Day ou l’Amazon AWSome Day. La cuisine du web ambitionne en effet de fédérer au maximum la communauté web de Lyon autour de « leur immeuble » qui sera à terme ouvert 7j/7 et 24h/24. Quand on voit l’énergie qu’ils y déploient, on ne doute pas trop de leurs chances de succès…

slider-tdw

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

[tab title= »L’actualité du mois – Digital Summ’R »]

Le Clust’R Numérique organise le 30 juin 2016 au centre de congrès de Lyon le Digital Summ’R un évènement consacré à la transformation digitale des entreprises. Avec près de 600 entreprises attendues et plus de 30 conférences, ateliers et tables rondes; le rendez-vous s’affiche comme «  le premier événement européen BtoB dédié à la performance et à l’innovation des PME et des ETI de la filière Logiciels & Services Numériques. » Quatre thématiques principales ont été retenues pour cette première édition:

  • RH & Formation : human capital management, recrutement des commerciaux et rémunération, MOOC, génération Y, réforme de la formation professionnelle, etc. ;
  • Ventes & Marketing : stratégies SEO, le product management comme créateur de valeur, marketing automation, nouvelles tendances RP, forces de ventes, suivi de la satisfaction clients, stratégies de vente indirecte (licences, SaaS…), etc. ;
  • R&D & Technologies : data vizualisation, gamification, user experience, machine learning, conjuguer lean et MVP, big data, faire grandir son architecture SaaS, certifications SaaS, langages naturels, les bonnes pratiques de l’usine logicielle, IOT, etc.; Stratégie,
  • Business & Finances : internationalisation, stratégie cloud, agilité, transformation numérique, l’entreprise agile, croissance externe, etc.

Pour consulter le programme complet et vous inscrire: http://www.digitalsummr.com/fr/

graph

[/tab]

[/tabs]

[tabs]

[tab title= »Le correspondant »]

frederic-cordelFrédéric Cordel a accompagné plusieurs dizaines de start-up aux Etats-Unis lorsqu'il vivait à Boston. Installé à Lyon depuis janvier 2015, il a rejoint le French Tech Hub, structure d'accélération de sociétés françaises innovantes aux Etats-Unis. Il a réalisé la majorité de sa carrière dans le secteur IT (Business Objects, SAP, Steria…), principalement dans des fonctions financières. Il est également le fondateur de FC Consulting, société de conseil et de formation spécialisée en gestion du risque et contrôle des organisations.

 

[/tab]

[/tabs]

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Les correspondants

Les correspondants des Frenchweb en France et à l'international

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This