ActualitéEuropeTech

Google Glass Hackathon: « Certains participants ne connaissaient pas du tout l’interface »

L’un des premiers hackathons s’est déroulé la semaine dernière. Objectif: développer 5 applis innovantes en seulement 36 heures

30 participants se sont retrouvés à Paris pour relever le défi: développer 5 applications innovantes sur ce nouveau support, en seulement 36 heures. L’équipe organisatrice du Hackathon, organisé par le collectif Glass Camp:

Frenchweb: Vous avez organisé le premier Hackathon d’Europe en 2014 sur des Google Glass, comment s’est déroulé l’événement ? Quels est votre bilan en chiffres ?

Josse Blais, Yann Tolila et David-Henri Bismuth: L’événement s’est très bien passé, c’était très intense mais les équipeset les Google Glass étaient au RDV:-) Les participants étaient d’horizons divers : étudiants (un étudiant de la Web School Factory dans chaque équipe), freelance, salariés… Nous avions des participants de 20 à 54 ans dont les deux extrêmes dans la même équipe !  

Quels types d’applications ont été développées pendant ces 36h ? Quel est le résultat ?

L’équipe: Pendant ce marathon, les équipes ont développé des applications pour les utilisateurs de Vélib‘, pour contrôler sa consommation d’alcool en soirée, pour contrôler les appareils de sa maison etc. Le résultat est impressionnant: toutes les applications fonctionnaient, la gagnante est utilisable dès aujourd’hui dans la ville de Paris. En sachant qu’ils ne connaissaient pas du tout l’interface (certains la testaient pour la première fois) cela laisse présager un énorme potentiel pour les prochains Hackathons.

 

Les créateurs du Hacktathon parisien
Les créateurs du Hacktathon parisien

Quel est l’enjeu des Google Glass dans le paysage du digital en France ? Quel est le principal bénéfice pour les entreprises et les écoles ? 

L’équipe: Selon nous, Google Glass est l’interface digitale de demain et va bouleverser notre rapport avec les technologies tant dans les usages numériques que dans nos interactions avec le monde extérieur. Le principal bénéfice est d’apporter la puissance du digital non pas à porter de doigt mais à porter de voix et d’oeil. Vous pouvez déjà prendre une photo en clignant des yeux !

On parle beaucoup de barrières sur les notions de vie privée liées à l’usage des Google Glass. Qu’en pensez-vous ? 

L’équipe: On prend souvent Google pour Big Brother avec ses Google Glass. Or, chaque paire est connectée à un compte Google et toutes les données sont liées à ce compte, exactement comme l’est aujourd’hui votre smartphone. Vos photos et vos échanges restent donc privés. Il n’y a pas de différence avec un smartphone à ce niveau là. Pour autant, cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas rester vigilant avec la notion de vie privée.

Après délibération du jury, c’est l’application BikeFinder qui a remporté le Hackathon. Elle permet de trouver directement depuis ses Google Glass la station Vélib’ la plus proche, un itinéraire optimal, ou encore de signaler un vélo en mauvais état. Démonstration

 

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. Merci pour cet article et merci aux organisateurs. 
    Pour suivre BikeFinder, le mieux c’est sur Twitter : https://twitter.com/BikeFinderMobi

  2. Pour plus de détails sur les 5 applications, consultez mon article sur le Glass Camp (j’y étais !) : http://www.objetconnecte.net/hackathon-glass-camp-paris/

Google Glass Hackathon: « Certains participants ne connaissaient pas du tout l’interface »
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link