ActualitéEuropeRetail & eCommerceServicesStartup

[Bon App’] Wallapop, acheter et vendre ses objets d’occasion depuis son smartphone

Chaque jour à 13h, Frenchweb, en partenariat avec Stardust, spécialiste du test d’applications mobiles, vous présente une application mobile. Soumettez-nous aussi la vôtre !

 Disponibilité : gratuite sur l‘AppStore et le Google Play

screenshots Wallapop

 Après s’être placée en tête des téléchargements d’applications en Espagne, son pays d’origine, Wallapop débarque en France.

Le concept est simple: proposer l’achat-vente entre particuliers depuis l’application. Wallapop privilégie le contact humain et souhaite que ses utilisateurs se rencontre « au café du coin » pour effectuer la transaction. Grâce à la fonctionnalité de géolocalisation, l’application affiche les objets à vendre les plus proches par catégorie (mode, électronique, voitures etc.), avec la possibilité de communiquer avec le vendeur en message privé, façon Twitter.

A quel besoin répond votre application? 

Nous avons constaté que plus de 80% des échanges entre particuliers se produisent en personne, dans la rue ou dans un café. Lorsque deux particuliers souhaitent échanger un produit il est important pour l’acheteur d’en vérifier l’état et de l’essayer. Les vendeurs quand à eux, en ont marre des commissions souvent élevées que prennent les sites online traditionnels comme eBay par exemple.

Wallapop naît pour s’adapter, grâce à la technologie mobile, à cette expérience d’échange qui se produit offline, souvent dans notre quartier, juste à côté de chez nous. Nous souhaitons favoriser le commerce de proximité et l’échange humain.

 

D’où vient l’idée de la création ?

Nous nous sommes inspirés d’entreprises qui se centrent purement sur le service aux particuliers comme AirBnB (location d’appartements) ou Urbe (car sharing). Nous avons adapté le concept au monde de l’occasion.

 Quel a été le processus de développement? (difficultés rencontrées etc…)

Nous sommes une start-up espagnole. Nous avons lancé Wallapop en Espagne en septembre 2013 et notre principale difficulté a été notre succès fulgurant. Suite au lancement nous avons eu beaucoup plus de téléchargements et de trafic que prévu et ça a été une véritable course contre la montre pour redimensionner nos systèmes aux presque 1 millions d’utilisateurs qui nous utilisent chaque jour. Face au succès espagnol, nous lançons l’application en France et en Angleterre.

Comment comptez-vous la faire connaitre?

En France, nous répliquons la stratégie adoptée en Espagne. Nous faisons la promotion de l’application en ligne, mais nous nous introduisons aussi dans l’écosystème urbain de l’occasion dans chaque grande ville.

Quels sont vos objectifs ?

L’objectif est de créer une entreprise internationale qui soutienne un nouveau modèle de consommation plus responsable, durable et humain.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Bon App’] Wallapop, acheter et vendre ses objets d’occasion depuis son smartphone
Le rachat de Meilleurtaux par Silver Lake valide les axes de développement de la FinTech
Deepsense
Reconnaissance faciale: le Français Deepsense récolte 3 millions d’euros auprès de SEAF
L’Espagne mise 600 millions d’euros dans l’IA pour son plan de relance économique
Voi
Trottinettes électriques: face à Tier Mobility, Voi lève 160 millions de dollars auprès de Raine
Amazon
Amazon et Blackberry avancent leurs pions dans les voitures connectées
libra
Cryptomonnaie: l’association Libra se renomme Diem pour se distancier du projet initial