ActualitéBusinessTech

Google offre 1 000 dollars à quiconque est capable de pirater Tinder et Snapchat

Si vous êtes un hacker, Google est prêt à vous offrir votre heure de gloire. En effet, la firme de Mountain View a lancé, en collaboration avec la plateforme HackerOne, le programme Google Play Security Reward Program. Ce dernier vise à récompenser toute personne qui permettrait d’identifier les failles de sécurité au sein des applications disponibles sur la plateforme de téléchargement Android.

Pour motiver les pirates informatiques, Google a décidé de mettre la main à la poche. Ainsi, les hackers qui collaboreront avec des développeurs d’application recevront une récompense de 1 000 dollars à chaque faille de sécurité comblée. Cette prime viendra s’ajouter à toute récompense éventuellement obtenue auprès du développeur de l’application ayant bénéficié de l’aide du pirate. Fait intéressant, c’est la première fois que Google offre une récompense au nom des développeurs.

3 millions de dollars dépensés par Google en 2016 pour récompenser les hackers 

Pour l’heure, le programme de la filiale d’Alphabet concerne 13 applications de 8 éditeurs (Alibaba, Dropbox, Dulingo, Headspace, Line, Mail.ru, Snapchat et Tinder). Google se préoccupe en priorité des applications les plus populaires sur le Play Store. Toutefois, après cette période d’essai avec ce groupe restreint, Google prévoit d’ouvrir le programme à une communauté plus large.

Ce n’est pas la première fois que Google récompense des hackers. En 2016, le géant américain avait déjà dépensé 3 millions de dollars dans le cadre d’un programme de chasse aux bugs, qui consistait également à récompenser les personnes qui lui signalaient des failles dans ses produits et logiciels. L’an passé, Google avait ainsi récompensé 350 personnes issues de 59 pays différents. Pour autant, la menace est loin d’être écartée. En septembre, des experts américains en sécurité mobile chez CheckPoint ont révélé qu’un logiciel malveillant avait infecté une cinquantaine d’applications, représentant jusqu’à 4 millions de téléchargements.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This