FrenchWeb BusinessTech

Cheetah digital veut aider les marketeurs à construire les meilleures campagnes cross-canal

[Contenu réalisé en partenariat avec Cheetah Digital]

Créée en juin 2017 suite au rachat des activités Marketing services d’Experian, Cheetah Digital compte bien s’imposer sur le segment des campagnes cross-canal. Le groupe est né d’un constat: les marketers ont besoin d’être entourés et épaulés, malgré la technologie de pointe dont ils disposent aujourd’hui. L’entreprise met ainsi ses données, ses logiciels et son expertise à leur service pour les aider à créer des liens avec leurs clients et à optimiser les résultats de leur marque.

Le client et le marketer se trouvent au centre de la stratégie et des innovations technologiques de Cheetah Digital. Résolument engagée auprès des marketers, l’entreprise s’adapte à leurs attentes et les aide à obtenir la performance attendue de leurs opérations cross-canal. Leur plateforme est capable de déployer des campagnes complexes, pouvant atteindre une large échelle (plusieurs milliards d’envois par mois).

L’entreprise internationale, dont le siège se situe à New-York, cherche ainsi à répondre aux problématiques des grandes marques et compte parmi ses clients Médecins du Monde, Delta Airlines et Hilton.

Interview de Stéphane Baranzelli, Europe Managing Director de Cheetah Digital :

Cheetah Digital : les informations clés
  • Date de création: juin 2017
  • Siège: New-York
  • Effectifs: 1 600 employés dans le monde
  • Bureaux: 17 dans le monde

FrenchWeb

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Cheetah digital veut aider les marketeurs à construire les meilleures campagnes cross-canal
Apple s’oppose à l’arrivée de France Digitale dans la procédure judiciaire lancée par l’État
Données personnelles: la Cnil s’attend à deux fois plus de cas de violation en 2021
Mobilité : Sharelock lève 4 millions d’euros auprès de Breega
A la rencontre de Michel Meyer, Technical Program Manager pour Facebook, basé à San Francisco
Anonymisation des données: 1,5 million d’euros pour la startup nantaise Octopize
Intelligence artificielle: l’ONU veut imposer un moratoire sur certains systèmes