BusinessFW BusinessTechTV

GoPro à l’heure de la relance sur le marché des action-cams

Après deux années difficiles, GoPro espère enfin sortir la tête de l’eau. L’année 2016 avait été un long calvaire pour le fabricant de caméras d’action avec un chiffre d’affaires de 1,185 milliard de dollars et une perte nette de 373 millions de dollars, dont 115 millions de dollars au quatrième trimestre. Pour maintenir le navire à flot, l’entreprise américaine a annoncé trois vagues de licenciement entre janvier 2016 et mars 2017 et ainsi réduire ses effectifs de 33% en seulement un an. Afin de revenir sur le devant de la scène, GoPro mise sur deux nouvelles caméras : la Hero6 Black et la Fusion.

La première est munie d’un tout nouveau processeur GP1, qui lui permet de doubler ses performances par rapport à la puce Ambarella de la Hero5. La caméra est ainsi capable d’enregistrer en 4K à une vitesse de 60 images par seconde, en 2,7K à 120 images par seconde et en Full HD 1080p à 240 images par seconde. GoPro a également apporté des améliorations sur la dynamique d’image, la sensibilité en basse lumière et la stabilisation interne. Cerise sur le gâteau, la caméra embarque une reconnaissance vocale qui prend en charge une dizaine de langues.

Les équipes françaises à l’honneur 

Sur le marché, la Hero6 Black est lancée en compagnie de la Fusion, première caméra à 360 degrés de la marque. Étanche jusqu’à 5 mètres de profondeur, celle-ci est capable de filmer une image sphérique en 5,2K à 30 images par seconde ou en 3K à 60 images par seconde. Cette caméra est notamment efficace pour produire des timelapses et effectuer des prises de vue en rafale.

Pour la conception de ces deux nouvelles caméras, la société américaine a mis à l’honneur ses équipes françaises, basées à Issy-les-Moulineaux et à Chambéry. L’antenne parisienne, principalement dédiée à la recherche autour de la qualité d’image et de la stabilisation, a réalisé en grande partie la Hero6 Black, tandis que l’unité de Chambéry a développé la partie logicielle de la Fusion. Sur les 1 300 employés de GoPro dans le monde, 230 sont basés en Europe et travaillent en collaboration avec les antennes américaines du groupe.

GoPro : les données clés

Fondateur : Nick Woodman
Création : 2002
Siège social : San Mateo (Californie)
Activité : fabrication de caméras d’action
Effectifs : 1 300 employés (dont 230 en Europe)

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This