A la uneBusinessRetail & eCommerce

Havas Voyages adopte une approche phygitale pour conquérir les voyageurs

Depuis son rachat par le groupe Marietton fin 2015, Havas Voyages a entamé un virage digital. La société ne se repose plus seulement sur son réseau d’agences de voyages pour diffuser son expertise, elle mise désormais sur le numérique pour toucher davantage de voyageurs. «Le voyageur d’hier n’est pas celui d’aujourd’hui, nous avons dû nous adapter», note Sébastien Boucher, directeur digital chez Havas Voyages.

Face à l’hypersonnalisation qui est devenue un enjeu majeur dans le secteur du tourisme, Havas Voyages fait sa mue vers un réseau d’agences connectées. En plus de son réseau de 335 agences et de ses 1 200 «travel planners», le groupe met en place des dispositifs en partenariat avec des start-up. Havas Voyages s’est ainsi appuyé sur la jeune pousse lilloise Libertrip. Celle-ci développe un outil coopératif pour construire un voyage et le partager sur Facebook. «L’idée est de composer facilement un voyage tout en interagissant avec un expert physique», explique Sébastien Boucher. 

Havas Voyages a également conclu un partenariat avec Sépage, start-up rachetée par Travelsoft il y a un mois qui propose une solution de ciblage publicitaire pour les sites d’e-tourisme. Avec Sépage, Havas Voyages s’apprête ainsi à lancer une application mobile pour accompagner le voyageur durant son séjour.

CEO : Michel Dinh

Siège : Paris 

Activité : réseau d'agences de voyages 

Effectifs : 1 200 employés 

Lire aussi : 4 start-up qui veulent s’imposer dans l’industrie du voyage en ligne

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Havas Voyages adopte une approche phygitale pour conquérir les voyageurs
French Tech : Alexandre Fretti quitte Webhelp pour prendre la tête de Malt
SoftBank lance un fonds de 100 millions de dollars dédié aux entrepreneurs issus de la diversité
Digital Virgo rachète DOCOMO Digital Solutions pour asseoir son expansion internationale
Cloud: Paris et Berlin s’allient « pour une infrastructure européenne de données »
Taxe Gafa: la France maintient son projet malgré les menaces américaines
Focus sur RideFlux, la startup sud-coréenne qui s’attaque aux géants des voitures autonomes
Copy link