AcquisitionActualitéHealthcare

Hébergement sécurisé de données e-santé : Claranet rachète le Français Grita

L’entreprise dispose de l’agrémente « hébergeur de données de santé ».

gritaSpécialisé dans les réseaux et l’hébergement d’applications, Claranet vient d’acquérir Grita, un hébergeur français dans le secteur de l’e-santé et de l’e-pharmacie qui dispose de l’agrément « hébergeur de données de santé ». Celui-compte actuellement une cinquantaine de clients.

“En tant que spécialiste du secteur de la santé, Grita représente un allié de choix et s’intègre parfaitement dans la stratégie de croissance de Claranet » explique Olivier Beaudet, directeur de Claranet France. Cette opération devrait porter à 155 millions d’euros le chiffre d’affaires de Claranet et 4 500 le nombre de clients en Europe.

Fondée en 1985, c’est seulement en 2012 que Grita a pris le tournant dans l’hébergement en e-santé. Elle compte aujourd’hui une cinquantaine de clients dont Philips ou le Centre Hospitalier de Créteil. “Faire partie du groupe Claranet va créer de nouvelles opportunités pour nos clients, nos partenaires et nos collaborateurs” estime Jean-Pierre Denis, directeur commercial de Grita.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. frenchweb Enchiron c’est au Portugal et en France c’est Grita ;-)

Bouton retour en haut de la page
Hébergement sécurisé de données e-santé : Claranet rachète le Français Grita
Cybercriminalité: la police disposera d’ici la fin du mois d’un réseau de référents cybermenaces
PUBG
Krafton, l’éditeur du jeu PUBG, prépare une IPO historique à 5 milliards de dollars
[Silicon Carne] Tout comprendre au « metaverse », un monde virtuel fictif qui fascine
[Webinar] Faut il intégrer le live shopping dans votre stratégie omnicanale ?
Renault
Voiture électrique: Renault s’allie à la startup allemande Betteries pour recycler ses batteries
Comment Louis Gallois (PSA, Airbus, SNCF) veut réindustrialiser l’Europe «à la coréenne»