ActualitéTech

[Infographie] Le trafic mobile français multiplié par 2,6 en 2012

Le français Smart AdServer, spécialiste de la publicité en ligne, nous livre dans cette infographie les trois choses à savoir cette année sur la publicité mobile.

bandeau infog2502

On y apprend ainsi qu’en 2012, la part du trafic mobile dans la consultation des contenus d’information ou sportifs a été respectivement multipliée par 3 et 4 pour representer 32 et 40% du trafic total.

En France, le trafic mobile a été multiplié par 2,6 en 2012. Comme leurs voisins italiens, les mobinautes français privilégient les applications mobiles au web mobile, 3 fois moins utilisé, à l’inverse des autres pays évoqués dans l’infographie. Si les mobinautes britanniques n’affichent pas de préférence, on remarque qu’en Pologne et en Allemagne, les applications ne représentent respectivement que 11 et 14% du contenu mobile consulté.

Smart AdServer rappelle enfin aux annonceurs qu’il convient de cibler en 2013 les mobiles Apple et Samsung (60% de PdM) et les OS iOS et Android qui équipent 92% des smartphones dans le monde.

872905083021b267a167ed9a98b5e319

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Une infographie vraiment très intéressante ! C’est impressionnant les différences d’utilisation entre les pays…..je ne pensais pas qu’en France on était si peu à surfer sur mobile….

Bouton retour en haut de la page
[Infographie] Le trafic mobile français multiplié par 2,6 en 2012
Syntec Numérique
Syntec Numérique et TECH IN France fusionnent pour devenir l’organisation de référence de la Tech
[Evénement Virtuel] Les Nouveaux enjeux de la Digital Workplace & du Travail Hybride
Cédric O nous dévoile la seconde édition du French Tech Community Fund
Ornikar: pourquoi les auto-écoles doivent se tourner vers le digital
IA: Accenture fait concourir son voilier sans pilote au Vendée Globe virtuel
carrefour
La Cnil condamne Carrefour à une amende de 3 millions d’euros pour manquements au RGPD