Actualité

Innovation: la Française des Jeux lance un fonds doté de 30 millions d’euros

AFP

La Française des Jeux a annoncé jeudi lancer un fonds d’investissement, doté de 30 millions d’euros, dans le but de prendre des participations dans des « start-up innovantes », selon un communiqué. Le groupe FdJ, sur le point d’être privatisé, indique « viser des prises de participation minoritaires dans de jeunes start-up européennes, qui répondent à ses enjeux stratégiques de développement et de diversification de ses activités».

Baptisé « V13 Invest », le fonds participera ainsi à l’objectif de la Française des Jeux qui est « d’accélérer la transformation en profondeur de l’entreprise, en lui insufflant une culture numérique et en favorisant un meilleur ancrage dans l’écosystème innovation». Le fonds aura « en outre vocation à approfondir la thématique du divertissement en ligne avec le lancement de FDJ dans l’organisation de compétitions de eSport en 2017», est-il précisé.

Privatisation de la FdJ en cours

La gestion de « V13 Invest » a été confiée à la société d’investissement Serena. Le plan stratégique FDJ 2020 de la PDG Stéphane Pallez a prévu de consacrer 500 millions d’euros à la transformation numérique du groupe. Le gouvernement prévoit de lancer d’ici la fin de l’année l’opération de privatisation de la FDJ, encore détenue à 72% par l’Etat, ce dernier devant rester au capital à hauteur de 20% minimum.

En 2018, les mises des joueurs ont frôlé les 16 milliards d’euros: la Française des Jeux a redistribué 10,7 milliards sous forme de gains, et 3,5 milliards à l’Etat. Cette manne pour les finances publiques sera maintenue après la privatisation.

Bouton retour en haut de la page
Innovation: la Française des Jeux lance un fonds doté de 30 millions d’euros
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs
Investissements
Licornes françaises: où sont les femmes?
Instagram propose à ses influenceurs de vendre des abonnements à leurs followers
[Build Up] Luko fait l’acquisition de son concurrent allemand Coya
[Build Up] Hublo rachète Mstaff pour compléter son offre de gestion des remplacements du personnel de santé
Ukraine: Microsoft prévient que la cyberattaque pourrait rendre inopérables les sites gouvernementaux