ActualitéBusinessCarTechDecode BusinessTVWe Love Innovation

Inside Renault : la Formule 1, accélérateur d’innovation dans l’industrie automobile

Un reportage We Love Innovation de Maxence Fabrion et Joseph Postec

Revenu en Formule 1 en 2016 dans la foulée du rachat de l’écurie Lotus, Renault écume à nouveau les circuits du monde entier face à Mercedes, Ferrari et consorts avec une ambition : revenir au sommet. Et cela passe par des investissements conséquents, car dans la vie comme en Formule 1, l’argent ne fait pas le bonheur mais y contribue très fortement. 

Ainsi, Mercedes, Ferrari et Red Bull, qui affichent des budgets stratosphériques de 500 millions d’euros, se retrouvent très logiquement sur le podium de la discipline-reine du sport automobile. Derrière, Renault est en embuscade avec un budget de 300 millions d’euros. Mais la marque au losange a mis en oeuvre un plan très précis pour atteindre son objectif ultime : décrocher le titre dès 2021.

Découvrez ce reportage consacré à Renault F1 sur DECODE.Media le réseau des acteurs de l’innovation

Le moteur en France, le châssis en Angleterre 

Bien évidemment, jouer dans la cour des grands implique des investissements conséquents. Dans ce cadre, le constructeur français a posé ses valises dans le poumon de la Formule 1, au Royaume-Uni. Dans un rayon de quelques dizaines de kilomètres, sept des dix écuries du paddock s’activent au quotidien pour développer des monoplaces toujours plus performantes. Chez Renault, le laboratoire d’innovation se trouve à Enstone. 

C’est dans cette usine que sont développées, assemblées et testées en soufflerie les voitures qui font chauffer la gomme durant une vingtaine de courses chaque saison. L’usine anglaise travaille main dans la main avec le centre français de Viry-Châtillon, dans l’Essonne, qui conçoit et teste les moteurs. A Enstone, l’attention est concentrée sur le châssis.

Sans cesse à la recherche de performance pour avoir les monoplaces les plus rapides sur la piste, les constructeurs développent et testent en permanence des innovations, qui parfois finissent par atterrir dans le capot de votre voiture. Pour comprendre l’approche de Renault en matière d’innovation, FrenchWeb est allé à la rencontre des acteurs majeurs de l’écurie française, dont Alain Prost, quadruple champion du monde, désormais directeur non-exécutif de Renault Sport Racing, et Cyril Abiteboul, directeur général de l’écurie, dans son usine d’Enstone, au Royaume-Uni, ainsi qu’au Grand Prix de France, sur le circuit Paul Ricard au Castellet…

Renault F1 Team : les données clés

Président : Jérôme Stoll
Directeur général : Cyril Abiteboul
Années d’activité : 1977 à 1985, de 2002 à 2011 et depuis 2016
R&D : Enstone (Angleterre) pour le châssis et Viry-Châtillon (Essonne) pour le moteur
Budget : 300 millions d’euros
Secteur : Automobile
Marché : Formule 1
Concurrents : Mercedes, Ferrari, Red Bull, McLaren, Toro Rosso…

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Inside Renault : la Formule 1, accélérateur d’innovation dans l’industrie automobile
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Mode : une course à la digitalisation nécessaire
Malgré Trump, Huawei devient le numéro un mondial des smartphones
Copy link