Frenchweb recrute un chef de projet editorial et un responsable partenariats
/ InsidersA la uneActualitéEurope

[INSIDERS] 40 000 euros de moins pour le CIR en 2015…

Le chiffre du jour: 40 000 euros de moins pour le CIR en 2015

Les montants touchés en moyenne par les professionnels du numérique au titre du CIR (Crédit Impôt Recherche) sont en nette baisse par rapport à l'année dernière: 40 000 euros de moins ont été perçus par projet en moyenne (-45%), toutes entreprises confondus. C’est ce que révèle la dernière édition du Baromètre sur le CIR dans le numérique, réalisé par le Syntec Numérique et F.Iniciativas.

Ce sont les éditeurs de logiciels qui ont perçu les plus grosses enveloppes par projet (59 897 euros en moyenne, contre 75 582 euros en 2014). On y apprend également que le CIR a permis aux entreprises d’augmenter leurs investissements en R&D (31% des répondants), et de recruter du personnel de R&D (27%).

** un questionnaire en ligne a été envoyé aux membres du Syntec Numérique et aux clients de F. Iniciativas appartenant au secteur du numérique, entre le 15 octobre 2015 et le 22 janvier 2016. 164 entreprises y ont répondu.

cir-impact

Le cadeau de 2,3 millions d’euros de Google pour les médias français

presse-en-ligneLe chèque de Google pour le fonds «Digital News Initiative», chargé d’encourager l’innovation dans les médias, est tombé. Il est à destination de 128 projets européens qui vont donc recevoir une part des 27 millions d’euros prévus. 23 pays sont concernés par cette obole, dont la France qui reçoit 2,3 millions d’euros, soit le 4e pays le plus soutenu par Google après l’Allemagne, la Grande-Bretagne et l’Espagne. Les candidats pouvaient postuler à une aide de 50 000 euros ou à 1 million d’euros pour les projets les plus avancés comptant déjà plusieurs salariés. Google n’a pas encore dévoilé la liste des lauréats. En 2013, il offrait déjà 60 millions d’euros sur trois ans avec le Fonds pour l'innovation numérique de la presse (FINP). Lancé en octobre 2015, le Digital News Initiative prévoit 150 millions d'euros sur trois ans, soit encore quelques centaines de millions d'euros pour la presse de demain…

 

Citygoo, le covoiturage urbain, lève 650 000 euros

cp_leveedefonds_citygoo_vdef.007Citygoo, l'application de covoiturage urbain, occasionnel, a annoncé une levée de fonds de 650 000 euros auprès de Club Invest IDF, le Groupe Investessor, le club des Business Angels des Grandes Ecoles, ainsi que Jean-Marc Bouhelier, Pentalabbs et L'Accélérateur Capital Partners.

« L'accueil favorable d'investisseurs expérimentés pour cette deuxième levée valide le positionnement original de Citygoo sur les trajets occasionnels et notre approche de dernière minute sur les déplacements urbains. Cette levée de fonds va nous permettre (…) d'accélérer le développement de nos services pour les trajets de dernière minute d'une part, et amorcer les trajets planifiés d'autre part » explique Patrick Robinson Clough (ci-contre), fondateur de Citygoo. L'application revendique 45 000 utilisateurs dans toute l'Ile-de-France. Elle prévoit 100 000 utilisateurs d'ici cet été 2016.

 

15 nouveaux Bretons à Ouest Start-up

bretagneLe programme d'accélération Ouest Startups, qui s'inscrit dans le cadre de «Brest Tech +», candidat au label French Tech, vient de révéler les 15 projets qui vont rejoindre sa structure pour sa saison 2. Ces derniers bénéficieront d'un accompagnement gratuit de 17 semaines qui comprend notamment des séances de formation et du mentoring auprès de parrains et d'entrepreneurs. Pour cette nouvelle édition, Ouest Startups a reçu 43 projets – soit trois fois plus que pour la première saison – qui ont chacun pit'ché un quart d'heure devant un jury en charge de la sélection.

Les projets retenus pour ce programme sont Abibao (un service pour répondre à des sondages et reverser de l'argent aux associations), BimyTech (jouets connectés), BOBiK (gestion des excédents de bagages en avion), Caraboutcha (applications de cahiers de coloriage), Click n' Dispo (réservations chez les coiffeurs), Click'Innov («support moléculaire pour lier plusieurs médicaments et traiter en surface du matériel médical»), Cuistot du Coin (mise en relation de particuliers et de cuisiniers amateurs), HelpMind (e-thérapie), Mad technologies (IoT pour GMS), Koust («optimisateur de recette pour aider les restaurants à maîtriser la qualité et le coût de leurs plats»), Noax Innovation (gestion des maquettes numériques), Récits du Monde (magazine en ligne), Smart Agri Casting (solutions de Big data dans l'agriculuture), Smart Connect (application de gestion des contacts) et Telimed (IoT pour personnes dépendantes).

 

Facebook mise sur l'AI made in Europe

yann-le-cunFacebook lance un programme afin d'aider la recherche en matière d'intelligence artificielle et de machine learning en Europe. Mark Zuckerberg et le Français Yann LeCun (en photo), directeur du laboratoire d’IA du groupe américain, ont présenté les contours du dispositif : 25 serveurs dotés de 8 GPU (processeurs graphiques) chacun seront proposés à des organismes de recherche.

«Certaines des meilleures idées en intelligence artificielle proviennent du monde académique, alors même que ces chercheurs doivent mener leurs recherches avec des technologies informatiques parfois limitées. Or, tout progrès dans le domaine de l’IA (…) nécessite de disposer d’une technologie de calcul de pointe», a déclaré Yann LeCun.

Ainsi, le laboratoire Klaüs-Robert à Berlin devrait être le premier à jouir de ce programme. Les autres instituts de recherche européens intéressés peuvent soumettre leurs candidatures sur le site dédié.

Facebook s'est lancé en 2013 dans la recherche sur l'intelligence artificielle en créant une unité spéciale en interne. D'autres acteurs s'intéressent également à l'IA made in Europe, comme Google qui a investi en octobre dans le German Research Centre for Artificial Intelligence via sa filiale allemande. Cet organisme regroupe plus de 400 chercheurs et travaille notamment sur l'innovation robotique ou encore la «vision augmentée».

 

La vidéo du jour : Comment construire la texture de la 3D

Allegorithmic, une entreprise, de création et d'application de textures 3D, a su séduire le jury de #CreativeNext. Le challenge invitait des entrepreneurs français et étrangers à poster une vidéo d'une minute sur Twitter pour expliquer leurs innovations dites disruptives. La société a été fondée en 2003 à Clermont-Ferrand, et est présente aujoud'hui dans cinq pays dont le Japon, la Chine et les Etats-Unis. La société auvergnate devient même «l'égérie de la campagne Creative France», de l'opérateur public Business France.

LaPrimaire, La Transition, la communauté Frenchweb réagit…

Alexandre MalafayeLes sujets «6 solutions pour changer le système politique en France» et «La Présidentielle de 2017 peut-elle être ubérisée» ont fait réagir les lecteurs. Dernier en date, le think tank Synopia qui milite pour l’organisation d’une primaire non-partisane. Dans un dernier sondage, il révélait que «deux Français sur trois sont favorables à une primaire non partisane avant 2017». «Organisé sous la forme d’un think tank, Synopia entend œuvrer en faveur du Bien commun et du droit des peuples et des acteurs de la société à être bien gouvernés», indique l'organisation présidée et créée en 2012 par Alexandre Malafaye.

 

Les croquettes 3.0

Julie LeleuCatspad est un distributeur intelligent et connecté capable de donner à manger et à boire à un chat en l’absence de son propriétaire. Connecté aux smartphones, il dirige, sur commande, les croquettes pour l’animal. "Sa programmation intuitive depuis vos supports mobiles vous permet soit de rationner votre chat, soit de remplir sa gamelle dès que celle-ci est vide. Son système de reconnaissance vous permet même d'individualiser les rations », explique la société créée en 2014 par la Toulousaine Julie Leleu (ci-contre). Une campagne de financement participatif sera lancée le 1er mars sur le site Indiegogo.

 

 

Nominations: CNNum, Arena Media France, Emakina

mounir-majhoubiMounir Mahjoubi, le président du CNNum, a nommé quatre vice-présidents emblématiques des différents pôles d'expertises du Conseil national du numérique. Godefroy Beauvallet est nommé VP services publics et vie citoyenne. C'est lui qui a piloté le rapport sur la fiscalité à l'ère numérique en 2013. Il est parallèlement Head of Product Design and Ecosystem chez AXA. Guy Mamou-Mani qui co-préside avec Frédéric Sebag le groupe Open, président également le Syntec Numérique depuis juin 2010. Les deux derniers VP sont Sophie Pène qui a piloté le rapport «Jules Ferry 3.0», directrice du Master EdTech et de l’Openlab au CRI (Centre de Recherches Interdisciplinaires) et Amal Taleb, l'avocate qui oeuvre depuis quelques années en faveur du respect de la protection des données personnelles.

Lire aussi : CNNum: les défis de Mounir Mahjoubi

 

severine-six-arena-media-2016Séverine Six est nommé directrice générale adjointe d'Arena Media France. Elle a précédemment été chez My Media, où elle est entrée en 2007 comme Deputy Managing Director. Avant d'intégrer Arena Media, Elle a occupé le poste de Managing Director, de 2014 à 2015. Diplômé de l'ISG en 1996, elle commence sa carrière chez France Télévision Publicité au poste de chef de publicité, puis de directrice clientèle. Par la suite, elle rejoint Initiative Media comme responsable de marque en 2000. Elle y est rapidement promu puisqu'en 2001, Séverine Six devient directrice conseil puis directrice commerciale. 

 

Emakina, l'agence de communication digitale globale, continue de renforcer ses équipes. L'entreprise de Manuel Diaz annonce le recrutement demanuel-diaz-frenchweb Ramzi Ramrani expert en data driven marketing est nommé au poste de Digital Performance Manager, de Marjolaine Gutierrez qui rejoint ainsi l’agence comme directrice artistique, de Cellia Sabeur qui est nommée designer UX. Emakina a également annoncé la nomination de Melissa Chauvaux, Noémie Soulère et Constance Henault comme project managers, Prescillia Comparetti comme Brand Manager et Arnaud Strill comme Backend Developer.

 

E-Reputation d’une marque non commerciale
Le 03 mars à 11h 

La Sacem est une marque connue, reconnue mais mal connue. L'objectif de cet atelier et de montrer comment la Sacem, une marque qui n'a rien a vendre, tente d'augmenter sa visibilité sur ces nouveaux médias et de fédérer une communauté, tout en rétablissant la vérité face aux attaques et aux détracteurs.

Quel objectif sur les médias sociaux? 

Comment l’écoute des médias sociaux aide la marque à atteindre ses objectifs?

Inscrivez-vous.

HUBDAY Future of Mobility

la conférence feedback du Mobile World Congress | Le 10 mars

Au retour du Mobile World Congress de Barcelone, découvrez les dernières tendances et grandes innovations mobiles lors d'une journée de conférence organisée le 10 mars au MEDEF Paris. 

Le 10 mars 2016, au retour du Mobile World Congress, le HUB institute organise le HUBDAY Future of Mobility, pour un retour d'expérience complet sur les tendances et innovations mobile identifiées à Barcelone. 

Une conférence placée sous le signe de l'innovation digitale et marketing. Près de 300 responsables marketing et une vingtaine d'intervenants sont attendus au MEDEF Paris pour échanger sur les nouveaux enjeux du mobile.

Découvrez les speakers.

Digital Prod recherche son Chef de Projet Digital (H/F)

 

Dans un contexte de forte croissance, nous recherchons un(e) chef de projet digital. 

Vos missions :

  • La validation de la faisabilité des projets
  • Le management des ressources de production et des interlocuteurs client
  • Le respect des calendriers de production
  • La qualité de tous les éléments produits 

 

Postulez!

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This