/ InsidersActualité

[INSIDERS] Mark Zuckerberg s’offre une pleine page dans les journaux pour s’excuser

#Facebook : Mark Zuckerberg s’offre une pleine page dans plusieurs journaux américains et britanniques pour s’excuser

Après le silence pesant des premiers jours, Mark Zuckerberg veut occuper l’espace médiatique. Alors que Facebook doit faire face à l’une des pires crises de son histoire, le patron de la firme américaine s’est payé une pleine page de publicité dans six journaux britanniques (Sunday Times, Mail On Sunday, Observer…)  et trois journaux américains (New York Times, Washington Post et Wall Street Journal). «Nous avons une responsabilité : protéger vos données. Si nous n’y parvenons pas, nous ne les méritons pas», écrit ainsi Mark Zuckerberg dans ce message publié dans la presse.

Facebook est dans la tourmente depuis les révélations du Guardian et du New York Times sur les agissements de la société britannique Cambridge Analytica, spécialisée dans la communication stratégique et l’analyse de données. Celle-ci, proche de Donald Trump, est accusée d’avoir siphonné les données personnelles de 30 à 50 millions d’utilisateurs de Facebook, sur les 2 milliards que compte le réseau social.

En plus de ternir l’image de Facebook, déjà bien entachée par son implication involontaire dans l’ingérence russe lors de l’élection présidentielle américaine, ce scandale a déjà fait perdre plus de 50 milliards de dollars de capitalisation boursière au réseau social. Déjà dans l’oeil du cyclone, Facebook est également accusé d’avoir collecté les métadonnées des appels et des SMS sur les smartphones Android, via ses applications Messenger et Facebook Lite.

#SimpleComme : Ford et Alibaba lancent le distributeur automatique de voitures en Chine

Acheter une Ford à partir d’une application mobile, et en prendre livraison comme on le ferait d’une barre chocolatée, via un distributeur automatique : tel est le concept du Super Test Drive Center, un bâtiment à plusieurs étages (et avec des oreilles de chat) qui vient d’ouvrir à Guangzhou en Chine. Pour ceux qui auraient besoin d’un temps de réflexion, il est aussi possible de débloquer le véhicule contre un selfie, via l’app application Tmall, la plateforme d’Alibaba, pour un essai routier de trois jours. Des remises et des incentives supplémentaires sont également proposés, en fonction des informations de profils en possession d’Alibaba : ainsi, en fonction du score des individus au « social credit », un outil de scoring des citoyens mis en place par le gouvernement, le test peut être gratuit.

Crédit : Alibaba

Le géant chinois du e-commerce et le constructeur automobile américain ont annoncé un partenariat en décembre dernier. Ford souhaite en effet profiter des opportunités de marché dans l’Empire du Milieu, notamment celles ouvertes par la transition du fossile vers l’électrique.

Ce n’est pas la première fois cependant que des concepts similaires (stockage et / ou distribution) sont développés (Carvana aux Etats-Unis, Smart Centers…). L’avenir nous dira si l’opération restera de l’ordre de l’opération de communication ou d’un nouveau moyen de vendre des voitures, augmentée par le pouvoir des données.

#FinDePartie : Pubeco en redressement judiciaire

L’entreprise Développement Durable Media, plus connue sous le nom de Pubeco, est en redressement judiciaire. Créée en 2007 par Romain Sarels et Yannick Lalleau, la start-up cherche à dématérialiser les prospectus publicitaires, grâce un portail géolocalisé reprenant ces tracts, ainsi qu’un autocollant « Pub non merci ». En 2013, Développement Durable Media, qui comptait alors 700 000 abonnés et 15 salariés, avait bouclé une levée de 1,3 millions d’euros, dont un million auprès du fonds d’entrepreneurs Isai.

#IPO : entrée en bourse réussie pour Dropbox

Dropbox peut fêter son entrée en Bourse. En effet, lors de son premier jour de cotation au Nasdaq vendredi 23 mars, l’action de l’entreprise a grimpé de 36 %. De plus, au cours de la semaine de son introduction, Dropbox avait relevé deux fois son prix d’introduction, le faisant passer d’une fourchette de 16 à 18 dollars, à 21 dollars. La société spécialisée dans le stockage de documents en ligne a récolté 756 millions de dollars. Salesforce a de son côté investi 100 millions de dollars. La capitalisation boursière de Dropbox a atteint 12,4 milliards de dollars.

Crédit : Allmy Shutterstock
Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This