/ InsidersActualité

[INSIDERS] Tesla va acheter le fabricant de batteries Maxwell Technologies pour 218 millions de dollars

#Électrique : Tesla va acheter le fabricant de batteries Maxwell Technologies pour 218 millions de dollars

AFP – Le spécialiste américain des voitures électriques Tesla va acquérir pour 2018 millions de dollars Maxwell Technologies, groupe spécialisé dans les supercondensateurs utilisés notamment dans la conception de batteries, renforçant ainsi le groupe dirigé par Elon Musk dans cette technologie.

Selon les termes de l’accord, chaque action Maxwell Technologies, valorisée à l’occasion de l’opération à 4,75 dollars, sera échangée contre une fraction d’une action de Tesla. Cela représente une prime de plus de 50 % par rapport au cours de clôture de l’entreprise vendredi. L’opération devrait être finalisée au deuxième trimestre ou peu après. Cette transaction « offre aux investisseurs la possibilité de prendre part à la mission de Tesla d’accélérer l’émergence d’un transport et d’une énergie durables« , a commenté dans un communiqué Franz Fink, le CEO de Maxwell Technologies.

Crédits : Shutterstock

Le groupe Maxwell Technologies est spécialisé dans la fabrication de supercondensateurs pouvant servir à la conception de batteries, un élément central dans la fabrication des véhicules électriques de Tesla.

Le fabricant automobile dirigé par Elon Musk a publié mercredi des résultats en demi-teinte, promettant d’être rentable sur chaque trimestre en 2019 en dépit de la réduction des crédits d’impôt accordés aux véhicules électriques par le gouvernement américain. La baisse des bonus écologiques a pesé sur la demande pour les voitures de la marque, qui est repassée dans le vert au quatrième trimestre 2018 en gagnant 139,48 millions de dollars contre une perte de 675,3 millions à la même période en 2017. C’est cependant nettement moins que les 311,16 millions gagnés au troisième trimestre.

#RH : Ultimate Software va être acquis par un groupe d’investisseurs pour 11 milliards de dollars

Ultimate Software, développeur américain d’applications cloud de gestion des ressources humaines, a accepté une offre de rachat de près de 11 milliards de dollars (environ 9,6 milliards de dollars) d’un groupe d’investisseurs mené par le spécialiste du capital-investissement Hellman & Friedman. L’offre, entièrement en numéraire, de 331,50 dollars par action représente une prime de 19% par rapport au cours de clôture du groupe vendredi.

Crédits : Shutterstock

Ultimate Software, qui a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 1,1 milliard de dollars en 2018 rivalise avec Workday, Automatic Data Processing et Oracle Group dans la vente de logiciels capables de les accompagner dans la gestion dans le cloud de leurs ressources humaines. Un marché qui devrait peser 22,17 milliards de dollars en 2023, contre 13 milliards de dollars en 2016, selon une étude d’Allied Market Research. L’opération devrait être finalisée mi-2019. L’actuel directeur général Scott Scherr conservera les rênes du groupe à l’issue de cette transaction.

#Art : le spécialiste du transport d’oeuvres d’art Convelio lève 1,9 million d’euros

Convelio, start-up française de solutions de transports et d’oeuvres d’art, a levé 1,85 million d’euros après neuf mois d’existence. La société souhaite par-là se développer à l’international. Les fondateurs Edouard Gouin et Clément Ouizille ont lancé leur plateforme en France et au Royaume-Uni en novembre 2018. Convelio offre ses services dans plus de 40 pays.

Convelio

« L’ensemble des investissements effectués grâce à cette levée permettra le développement complet de la plateforme Convelio pour proposer une logistique simple et abordable capable d’offrir des prix de transports instantanés », ont indiqué Edouard Guoin et Clément Ouizille. « Aujourd’hui, la découverte d’œuvres, notamment grâce à l’e-commerce, devient de plus en plus facile mais l’expérience liée aux prestations logistiques reste obscure et compliquée. Les devis des transporteurs du secteur, incroyablement élevés, prennent en moyenne 48 heures et c’est ce que nous souhaitons changer, non seulement par l’élargissement de nos services, mais surtout par le développement de solutions facilitant une expérience click-and-buy telle que celle que l’on peut voir sur Amazon. »

#FactChecking : Snopes met un terme à son partenariat avec Facebook 

AFP – Snopes, site de référence dans le fact-checking, a annoncé vendredi avoir mis un terme à son partenariat avec Facebook, une « évolution difficile mais nécessaire » pour ce pionnier de la vérification des informations en ligne. Le site spécialisé, créé dès 1994 sous un autre nom, met en avant dans un communiqué « les coûts engendrés par la fourniture de services de fact-checking à des tierces parties« .

« Lorsque nous nous sommes portés volontaires pour participer aux efforts initiaux de Facebook en matière de fact-checking, en décembre 2016, nous l’avons fait sans avantages financiers« , explique Snopes. « Facebook a ensuite proposé de rémunérer les organisations effectuant le travail de fact-checking, et nous avons accepté cette offre« , poursuit le site. « Nous estimons que les fact-checkers devraient être payés à la hauteur des services qu’ils apportent aux plateformes« .

Crédits : Shutterstock

Le vice-président de Snopes, Vinny Green, a par ailleurs évoqué auprès du site Poynter une charge de travail trop importante pour son équipe de 16 salariés, chargés de vérifier manuellement les informations. « Il est impossible, avec un système manuel et fermé, de continuer à fournir un service de la meilleure qualité« , a avancé M. Green, avançant sur son compte Twitter « une évolution difficile mais nécessaire pour Snopes en 2019« .

« Nous apprécions le travail réalisé par Snopes, et respectons sa décision en tant que société indépendante« , a réagi Facebook dans un communiqué. Critiqué pour avoir permis une campagne de désinformation de la Russie durant les élections américaines de 2016, Facebook a accru depuis ses efforts pour stopper les faux comptes et la diffusion de rumeurs. Le premier réseau social au monde a établi des partenariats avec 25 médias dans 14 pays afin de freiner le flot de fausses informations.

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
[INSIDERS] Tesla va acheter le fabricant de batteries Maxwell Technologies pour 218 millions de dollars
Roger McNamee, ancien investisseur de Facebook, alerte sur le « côté sombre » du réseau social
Désinformation: Emirats arabes unis, Egypte, Espagne… des milliers de comptes supprimés par Twitter
Les offres d’emploi de la semaine
Face à Amazon et Uber Eats, Wing (Alphabet) débute la livraison par drone
Zuckerberg rencontre Trump, et refuse de vendre Instagram et WhatsApp
Financement de la tech : des engagements trop tardifs ?
Copy link