ActualitéBusinessTech

Intel: malgré des difficultés en Bourse, le géant annonce un bénéfice en hausse

AFP

Le géant des micro-processeurs Intel a réalisé un bon deuxième trimestre avec un chiffre d’affaires et un bénéfice en hausse de plus de 20%, mais son titre perdait plus de 8% lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse jeudi. La sanction suit l’annonce d’un nouveau retard dans la production de son processeur de dernière génération, plus performant. Son calendrier « est repoussé de 6 mois », a indiqué Intel dans son communiqué de résultats. La sortie de son nouveau processeur est désormais prévue pour la fin 2022 ou début 2023, soit un an plus tard que l’objectif initial.

Le groupe californien a engrangé près de 20 milliards de dollars de revenus et dégagé 5 milliards de bénéfice net, notamment grâce la forte demande pour les appareils électroniques en temps de pandémie. Les besoins décuplés en cloud (informatique à distance), ordinateurs et tablettes pour la maison, ainsi que le déploiement des réseaux 5G ont contribué à cette croissance. « Dans notre monde de plus en plus numérique, la technologie Intel est essentielle à presque toutes les industries sur la planète », s’est félicité Bob Swan, le patron du groupe, dans un communiqué. Intel publie des résultats supérieurs à ses propres attentes. Son bénéfice par action, indicateur essentiel en Amérique du Nord, ressort à 1,19 dollar (+29%), au lieu du 1,04 dollar attendu. Les produits liés aux données (puces mémoire, puces pour data centers, pour objets connectés etc… ), devenus la priorité d’Intel, ont engrangé plus de 7 milliards de dollars, soit 43% de plus qu’au deuxième trimestre 2019.

Pour son chiffre d’affaires annuel, le groupe table sur 75 milliards de dollars, au lieu des 73,5 milliards prévus en janvier. Mais les investisseurs n’ont pas été convaincus, d’après la baisse du titre au Nasdaq. Le nouveau micro-processeur « 7nm » est fabriqué à partir d’un processus dit des « 7 nanomètres », contrairement aux 10 nanomètres de la génération précédente. AMD, un concurrent d’Intel, a déjà des produits en « 7nm » sur le marché. Intel a dû intensifier la production de son micro-processeur actuel, en « 10 nm », pour compenser le retard. Au-delà des chiffres, la société elle-même s’est montrée pessimiste dans ses prévisions, notant que « la pandémie pourrait affecter négativement les conditions financières d’Intel et ses résultats ».

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Intel: malgré des difficultés en Bourse, le géant annonce un bénéfice en hausse
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Mode : une course à la digitalisation nécessaire
Malgré Trump, Huawei devient le numéro un mondial des smartphones
Copy link