ActualitéAmérique du nordBusinessTechTransport

Intel va investir 250 millions de dollars dans la voiture sans chauffeur

  • La firme américaine prévoit de s’appuyer sur cet investissement pour développer des technologies axées sur «la connectivité, la sensibilisation au contexte, le deep learning et la sécurité».
     
  • Selon Brian Krzanich, CEO d'Intel, l’industrie automobile doit être préparée à traiter plus de quatre téraoctets de données générées par chaque voiture autonome au quotidien. 

 

La voiture intelligente continue d’attirer les grands groupes de la Tech. A l’occasion du Los Angeles Auto Show, Brian Krzanich, CEO d'Intel, a annoncé qu'Intel Capital, le fonds créé en 1991 pour réaliser des investissements, notamment dans les secteurs de la mobilité et des médias numériques, allait investir 250 millions de dollars dans la conduite autonome au cours des deux prochaines années. Il s’agit de la première intervention du groupe américain lors d’une conférence automobile. 

La firme américaine prévoit de s’appuyer sur cet investissement pour développer des technologies axées sur «la connectivité, la sensibilisation au contexte, le deep learning et la sécurité». L’enjeu pour Intel est d’améliorer la sécurité en éliminant le plus d’erreurs humaines possibles, ce qui nécessite une grande quantité de données pour prendre en compte les dangers de l’environnement dans lequel circule une voiture. 

4 téraoctets de données par voiture autonome chaque jour

Au cours de sa keynote, Brian Krzanich a souligné la variété de capteurs et de caméras embarqués sur les voitures autonomes qui fournissent des données. Selon le CEO d'Intel, l’industrie automobile doit être préparée à traiter plus de quatre téraoctets de données générées par chaque véhicule au quotidien. 

Sur le marché de la voiture connectée, les géants de la Tech se positionnent depuis quelques mois. Google, en collaboration avec Fiat, veut lancer une flotte de 100 véhicules dotés de capteurs, tandis que Uber a présenté sa voiture sans chauffeur en mai dernier avant de la mettre à disposition du public à Pittsburgh en septembre. En revanche, l’Apple Car pourrait être abandonnée par la marque à la pomme en 2017. Plus récemment, Samsung a déboursé 8 milliards de dollars pour mettre la main sur la société américaine Harman, spécialisée dans les systèmes embarqués radio et Internet pour les constructeurs automobiles.

De leur côté, les constructeurs automobiles traditionnels tentent également de tirer leur épingle, à l’image de General Motors qui a racheté en mars dernier la start-up Cruise Automation, qui développe une technologie permettant de rendre une voiture entièrement autonome. Par ailleurs, Volvo a d’ores et déjà planifié des tests à Londres dès l’an prochain.

Lire aussi : Les 7 secteurs qui vont être bouleversés par l’arrivée des voitures autonomes

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This