AcquisitionActualitéBusinessInvestissementsStartupTech

Intelligence artificielle : Google s’empare de la start-up parisienne Moodstocks

Google vient de finaliser l’acquisition de Moodstocks, application de reconnaissance d’objets via mobile. Avec cette opération, la firme de Mountain View ajoute une corde à son arc dans sa palette dédiée à l’intelligence artificielle. Les détails financiers de la transaction n’ont pas été communiqués par le groupe américain.

Fondée en 2008 par Denis Brulé et Cédric Deltheil, la start-up parisienne Moodstocks a mis au point une technologie à destination des smartphones leur permettant de reconnaître des objets. La caméra de l’appareil se transforme alors en scanner pour identifier des objets en temps réel, notamment dans une vitrine ou en magasin. En 2004, la société a mis la main sur Modaclic, une plateforme permettant de répertorier les pièces vestimentaires des magazines dans l’optique de les acheter.

Google prépare l’arrivée de son assistant personnel pour la maison

Désormais dans le giron du géant américain, Moodstocks s’apprête à rejoindre le centre de R&D parisien de Google. L’arrivée de la start-up française rentre en adéquation avec les manoeuvres de Google pour s’améliorer dans le secteur du deep learning, notamment pour affiner les recherches dans Google Photos. «Nous avons fait de grands pas en avant en termes de reconnaissance visuelle», note Vincent Simonet, responsable du centre de R&D de Google France, sur le blog français de la firme américaine. Avant d’ajouter : «Mais il reste encore beaucoup à faire dans ce domaine. Et c’est ici que Moodstocks intervient.»

Avec l’acquisition de Moodstocks, Google confirme ses ambitions dans l’intelligence artificielle. En mai dernier, la filiale d’Alphabet a dévoilé Google Home, un assistant vocal pour la maison. Ce dernier viendra concurrencer Echo, l’enceinte intelligente d’Amazon présentée en 2014. Pour l’heure, les deux groupes américains n’ont pas prévu de commercialiser ces produits outre-Atlantique.

Lire aussi :

Intelligence artificielle : la stratégie des grands groupes de l’Internet

Google mise sur l’intelligence artificielle made in Germany

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Un commentaire

  1. Pas de panique pour les clients existants. Il y a Xloudia.com, en français et avec un service a la japonaise. Ca tourne depuis 13 ans comme un V6. ;-)

Intelligence artificielle : Google s’empare de la start-up parisienne Moodstocks
La startup KineQuantum lève 1 million d’euros pour mettre la réalité virtuelle au service des kinés
La startup uTip lève 1 million d’euros pour monétiser les contenus des youtubeurs
Roger McNamee, ancien investisseur de Facebook, alerte sur le « côté sombre » du réseau social
Désinformation: Emirats arabes unis, Egypte, Espagne… des milliers de comptes supprimés par Twitter
Les offres d’emploi de la semaine
Paris Retail Week: quelles sont les tendances qui vont dessiner le commerce de demain?
Copy link