A la uneActualitéBusinessEuropeLondresMarketing & CommunicationParisTech

JCDecaux choisit Londres pour lancer une vaste offensive dans la data

JCDecaux a dévoilé sa nouvelle stratégie outdoor pensée pour Londres. Le leader de la communication extérieure va déployer dans la capitale britannique 1 000 écrans digitaux sur la plus grande concession d’abribus publicitaires au monde. Hauts de 84 pouces, la surface des nouveaux écrans sera de 40% supérieure à ceux actuellement présents dans le London Digital Network (réseau digital londonien), a précisé le groupe français dans un communiqué.

Sur Oxford Street, l’un des axes les plus commerciaux de la métropole, le groupe installera des abribus à écrans double-face. Autre avancée mise en avant, l’usage des «big data» et «un nouveau dispositif d’offre intelligente». «SmartBrics» va s’appuyer sur les données analysées par l’agence britannique CACI pour cibler les campagnes. L’autre agence sollicitée, pour ce qui semble être une révolution publicitaire pour JCDecaux, est Route. Objectif du Français : «adresser le bon message sur le bon écran au bon endroit et au bon moment».

Londres, avant Paris

JCDecaux ne présente donc pas seulement un nouveau mobilier urbain innovant. A Londres, le groupe s’engage sur une nouvelle voie publicitaire, à grand renfort de ciblage, d’analyses, et de programmatique. JCDecaux n’a pas choisi au hasard le marché londonien pour ces nouvelles solutions. A Paris, le groupe avait essuyé fin septembre un refus de la CNIL pour tester une nouvelle méthode de récupération des données mobiles des piétons, sur le parvis de la Défense. JCDecaux cherchait à tracer les piétons par wifi pour mesurer l’impact de ses écrans publicitaires.

«Avec plus de 50 % de ses revenus publicitaires au Royaume-Uni issus du digital d’ici 2017, JCDecaux veut faire de Londres la vitrine mondiale de la communication extérieure digitale», souligne Jean-François Decaux, Président du Directoire et Co-directeur Général de JCDecaux

Sur ses comptes Twitter en France comme en Grande-Bretagne, l’entreprise communique abondamment sur son déploiement à Londres.

En 2014, le groupe affichait un chiffre d’affaires en hausse de 5,1 %, à 2,8 milliards d’euros.

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
JCDecaux choisit Londres pour lancer une vaste offensive dans la data
Uber
Uber prêt à racheter Free Now (Daimler/BMW) pour plus d’un milliard d’euros
Réseaux sociaux: Cédric O dénonce « l’opacité » des algorithmes et du système de modération
Covid-19: la révolution numérique pour préserver l’emploi?
Essity Ventures : accompagner des start-up pour construire le futur de l’hygiène et de la santé
Comment la crise a accéléré la transformation numérique des grands groupes bancaires
Couvre-feu: les taxis et VTC prévoient une baisse de l’activité encore plus forte dans les jours à venir