A la uneActualité

Jeff Bezos à la conquête de l’espace

Après Elon Musk et son projet de connecter la planète à Internet, c’est au tour de Jeff Bezos, le PDG d’Amazon de concrétiser ses rêves de grandeur. Face au projet du patron de Tesla Motors, Bezos a dévoilé son projet de bâtir une usine de production de fusée, rattachée à sa start-up Blue Origin. Pour le réaliser, 200 millions de dollars vont être investis. Le site sera basé près du Kennedy Space Center de la NASA en Floride.

«Enfant, j’ai été inspiré par Saturn 5 (Apollo), un projet qui a vu le jour sur ces terres. Aujourd’hui, nous sommes ravis de nous implanter dans l’Etat du soleil (la Floride ndlr) pour commencer une nouvelle ère de l’exploration spatiale», a déclaré Jeff Bezos à l’occasion d’une présentation privée à la presse.

Jeff Bezos a fondé la start-up Blue Origin en 2000. Avant lui, Larry Page misait sur le projet Loon et Bill Gates, investissait dans le projet Teledesic. Mark Zuckerberg aussi a eu cette ambition de créer des satellites afin de connecter la planète. Mais la firme californienne a mis ce projet de côté. Prévu pour 2020, le projet Space X d’Elon Musk est lui évalué à 10 milliards de dollars.

Comme le projet Vrigin Galactic de Richard Branson, Blue Origin travaille aussi sur un projet touristique d’emmener des touristes dans l’espace.

Pour la conquête de l’espace, la bataille se jouera de plus en plus entre les géants de la tech, l’avionneur Boeing, et la NASA, l’acteur historique, qui va tenter de rester dans la course, d’après la presse américaine.

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Jeff Bezos à la conquête de l’espace
Cloud gaming: après Google et Amazon, Facebook se lance sur ce marché à un demi-milliard de dollars
E-commerce: Google et Temasek prêts à investir 350 millions de dollars dans Tokopedia
4 logiciels de paie pour bien gérer votre entreprise et vos RH
Qui était Lee Kun-hee, le président de Samsung à l’origine d’un empire international ?
FoodTech: comment la restauration d’entreprise innove face à la crise
Formation des collaborateurs: comment éviter «l’obsolescence programmée de la connaissance»?