ActualitéBusinessEuropeRetail & eCommerce

Just Eat affiche 57% de croissance sur ses commandes au premier trimestre

Just Eat, l'acteur britannique de la commande de plats en ligne auprès de restaurants, a dévoilé ses résultats pour le premier trimestre de l'exercice 2016. Sur les trois premiers mois de l'année en cours, les commandes de repas ont augmenté de 57% par rapport au premier trimestre de l'an dernier pour franchir la barre des 30 millions de clients (31,5). Actuellement, le service de commande de plats en ligne est implanté dans 13 pays à travers le monde, principalement en Europe, mais aussi au Mexique, au Brésil, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande. 

Ces résultats positifs se sont logiquement répercutés sur la croissance trimestrielle des commandes à périmètre constant (sans prendre en compte les nouvelles acquisitions du groupe sur l'année écoulée) qui atteint les 41%. «Notre stratégie ciblée et les améliorations concernant à la fois notre offre de consommation et le soutien de la restauration sont en train de payer et nous sommes bien positionnés pour continuer à bénéficier du changement de canal dans cette catégorie», a déclaré David Buttress, le directeur général de Just Eat.

4 millions de gains annuels supplémentaires attendus

Les chiffres favorables de Just Eat sont en majeure partie dûs à son activité au Royaume-Uni. En effet, le groupe a bien réagi à la hausse des commissions de restauration outre-Manche, selon une information révélée par The Guardian. L'augmentation des frais facturés aux restaurants britanniques a permis à la maison mère d'Allo Resto (en France) de dégager un bénéfice supplémentaire. Ainsi, les commissions de restauration ont augmenté d'1% au Royaume-Uni pour s'établir à 13% début avril. Cette hausse a touché les 27 000 restaurants britanniques qui sont partenaires du service de commande de plats en ligne.

Avant l'entrée en vigueur de ces frais supplémentaires, Just Eat tablait sur des revenus annuels s'élevant à 350 millions de livres sterling. Désormais, en prenant en compte le bénéfice engendré par cette augmentation, le groupe britannique a revu ses ambitions à la hausse avec une prévision de 358 millions de livres sterling (452 millions d'euros) pour ses revenus annuels. Conséquence directe de ces nouveaux objectifs, les gains annuels devraient s'établir entre 102 et 104 millions de livres sterling (130 millions d'euros), soit une hausse de 4 millions de livres sterling (plus de 5 millions d'euros) par rapport à ses premières prévisions.

VOIR: A Londres, Français et Britanniques bouillonnent pour la Food Tech

Food Tech: quel est le véritable potentiel du secteur en Europe?

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Just Eat affiche 57% de croissance sur ses commandes au premier trimestre
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link