ActualitéAmérique du nordBusinessChineEuropeTech

Pourquoi les entreprises ont intérêt à soigner l’expérience utilisateur de leurs applications

Une entreprise utilise en moyenne 329 applications différentes, 60% desquelles sont des applications mobiles, selon l’étude «Why smart organizations maximize applications performance», réalisée par Brocade, une société américaine spécialisée dans les systèmes de communication pour les réseaux, et publiée ce mardi 3 mai.

Les auteurs de l’étude ont cherché à évaluer la performance des différentes applications utilisées par les entreprises, que ce soit en interne ou pour interagir avec leurs clients (cloud, développement en interne, logiciels de gestion, etc.), ainsi que leur impact sur l'activité de l'entreprise. Ils ont ainsi interrogé 440 cadres travaillant au sein d'entreprises employant plus de 500 salariés. La moitié d'entre eux travaillent au sein du service informatique de leur entreprise.

L'impact sur le CA 

brocade-1

Premier constat préoccupant, les dysfonctionnements des applications s’accompagnent d’une baisse de revenus dans un tiers des cas (quel que soit le type d’application considéré, dans le cloud ou non), et d’une perte de clients (pour 26% des applications dans le cloud, et 29% des autres applications).

Sans surprise, 74% des répondants estiment que l'utilisation d'applications peu performantes constitue un frein à leur développement, et peut même les empêcher de devenir leader sur leur marché.

Des applications performantes permettent d'augmenter le chiffre d'affaires de 11%

A l’inverse, les professionnels interrogés dans l’étude estiment qu’un fonctionnement optimal de leurs applications peut générer jusqu'à 11% de hausse de chiffre d’affaires, et des gains de productivité de l’ordre de 13%. 76% des répondants vont jusqu'à déclarer que la capacité de leur entreprise à maintenir ou à gagner des parts de marché, en période de forte activité, dépend directement de la performance des applications utilisées pendant ces périodes.

Face à de tels enjeux, il est surprenant de constater que seuls 29% des répondants estiment que les applications de leur entreprise sont réellement performantes pendant les périodes de pic d’activité (ce chiffre atteint les 51% hors période de pic exceptionnel).

On remarquera que c'est en Chine et en Russie que les répondants sont les plus sceptiques à ce sujet, avec seulement 25% des répondants qui estiment que les applications utilisées par leur entreprise sont performantes en période de pic d’activité.

Un tiers des applications hébergées dans le cloud n'apportent pas les résultats escomptés

Si près de 90% des répondants déclarent être confrontés à des difficultés dans l'utilisation de leurs applications, les difficultés rencontrées varient suivant que l'on parle d'applications hébergées dans le cloud ou d'applications hébergées localement. 

brocade-2

La priorité donnée aux applications mobiles

brocade-3Interrogés sur leurs priorités en matière d'applications dans les trois années à venir, plus de la moitié (54%) des répondants citent les applications mobiles. Ils sont 46% à donner la priorité aux applications clients, et 45% à leur préférer des applications de sécurité.

On notera qu'avec plus de 46,16% de leurs transactions réalisées grâce au mobile, les entreprises chinoises sont nettement en avance sur cette question. Aux Etats-Unis, ce sont plus de 37% des transactions qui sont réalisées sur mobile, en France, ce chiffre tombe à 25%.

Les services informatiques, débordés par les besoins des autres services

63% des répondants ne travaillant pas au sein du service informatique de leur entreprise déclarent avoir déployé, ou bien avoir étudié la possibilité d'installer une application pour leurs équipes indépendamment du service informatique.

Interrogés sur les raisons de ce choix, ils sont 39% à mettre en avant le délai de réponse du service informatique, 33% à invoquer les faibles performances des applications actuellement déployées, et 32% à estimer qu’il n’y a pas les compétences nécessaires au développement des solutions qu’ils recherchent.

Avec 63% des entreprises qui estiment qu'elles auront augmenté le nombre d'applications qu'elles utilisent d'ici 5 ans, cette tendance risque fort de s'accentuer.  

** Méthodologie: Brocade a mandaté le cabinet d’études de marché Vanson Bourne. Au cours du mois de décembre 2015, 440 cadres travaillant au sein d’entreprises employant au minimum 500 salariés ont été interrogés. La moitié des répondants travaillent au sein du service informatique de leur entreprise, l’autre moitié travaillent dans d’autres services. Les répondants travaillent dans des secteurs variés: l’industrie (18%), les services informatiques (15%), les services financiers (15%), le retail (10%), les services professionnels (6%), les institutions publiques (5%), l’éducation (5%), la santé (5%), le bâtiment (5%), le transport (4%), les télécommunications (3%), l’énergie (3%), d’autres secteurs (8%). 100 interviews ont été réalisées aux Etats-Unis, 100 interviews en Chine, et 60 interviews dans chacun des pays suivants: Royaume-Uni, Allemagne, France, Russie.
Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Claire Spohr

Chargée d'études au sein de la rédaction.

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This