Actualité

[Justice] Rentabiliweb multiplierait les procédures pour diffamation

Selon un article de La Tribune, publié ce jour, Jean-Baptiste Descroix-Vernier, PDG de Rentabiliweb, multiplierait les procédures contre les particuliers pour diffamation.

Créée en 2002, Rentabiliweb est spécialisée dans la monétisation d’audience et devrait lancer son activité bancaire dès janvier 2012. Au premier semestre 2011, la société affichait une augmentation de plus de 55% de son résultat net à 6,36M €.

Selon le quotidien, un particulier a été mis en examen pour des propos publiés sous pseudonyme en 2010 sur le forum de Boursorama. L’individu avait alors déclaré : « Cette dobace est survalorisée. Elle cote cinq fois ses fonds propres. Rentabilisex survalorisée. Calculez les ratios… et fuyez. On se croirait en 2001″.

A la suite de cette publication, Rentabiliweb aurait décidé de mener l’affaire en justice. Une information judiciaire a donc été ouverte en novembre 2010. Le particulier, qui aurait reconnu être à l’origine de ces propos, a pour sa part été mis en examen en juin dernier. Il devrait donc bientôt comparaître devant un tribunal correctionnel et encourt un minimum de 12 000 € d’amende. En effet, Rentabiliweb, qui s’est constitué partie civile, pourrait également demander des dommages et intérêts et donc alourdir l’addition.

La Tribune précise également que deux autres particuliers pourraient bien connaître le même sort. Le blogeur Tubbydev semble, lui aussi, être dans le collimateur de Rentabiliweb. En effet, l’avocat de Jean-Baptiste Descroix-Vernier l’aurait sommé de retirer des articles jugés « dénigrants » dans lesquels le blogueur suggère que Jean-Baptiste Descroix-Vernier, membre du Conseil national du numérique, « nettoie le Web » au service de Nicolas Sarkozy.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

3 thoughts on “[Justice] Rentabiliweb multiplierait les procédures pour diffamation”

  1. Perso, je ne vois pas en quoi les premiers propos sont diffamatoires… enfin, si les chiffre cités sont justes.
    On a le droit d’émettre des avis sur la capitalisation d’une entreprise ? Et on le fait pas avec la conjonction de la lune, mais sur un avis sur l’activité, non ?

    M’enfin, je dois pas être assez juriste pour comprendre.

  2. Devant un tribunal, il y a très peu de chance que la société remporte la manche, partant du principe que l’auteur a fait ici usage de son sens critique au travers de son droit à la liberté d’expression que lui garantie la Constitution française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This