A la uneActualitéAsie

La box de vêtements AirCloset vole au secours des «working girls» japonaises

Le montant

La start-up japonaise AirCloset vient de lever 8 millions de dollars en série B auprès de la société en capital-risque japonaise Jafco, Terrada, un groupe gestionnaire d'entrepôts, mais aussi aussi un spécialiste du pressing White Kyubin, et la société financière Credit Saison. Basée à Tokyo, AirCloset cible les modeuses et «working girls» japonaises qui 'abonnent afin de recevoir, dans une box, une tenue complète bas, hauts et robes, trois fois par mois.

Le marché

On croyait le marché des box en train d'amorcer un ralentissement. Mais à l'image de cette société en Asie, de nouveaux modèles peuvent encore émerger. L'abonnement mensuel proposé est de 57 dollars (un peu plus de 50 euros). Le service cible les femmes qui n'ont pas le temps de faire du lèche-vitrine pour repérer la dernière tenue tendance. AirCloset joue donc à la fois le rôle de «personal shoper» pour découvrir les dernières marques de créateurs et celui d'un e-commerçant de la mode, pour la logistique. Les vêtemes peuvent être échangés et la livraison et le pressing sont compris dans l'abonnement. Les vêtemes choisis sont «recyclés», ce qui permet à AirCloset de négocier les prix auprès des marques, précise TechInAsia

En France, l'univers des box dédiées à l'habillement est également en train de se développer. La start-up ChicTypes propose une sélection de vêtements pour hommes à recevoir «dans une malle». De même, Little Cigogne envoie les vêtements pour enfants. La box de My Little Paris se charge d'envoyer collants et leggings. AirCloset revendique 70 000 inscrits depuis sa création (incluant la liste d'attente, les abonnements et les abonnés aux informations mode). 

Les objectifs de la Start-up

Avec cette levée de fonds, AirCloset entend d'ailleurs ouvrir de nouvelles verticales sur les cibles «enfants, maternité, hommes et seniors», a indiqué Satoshi Amanuma, la CEO. La société entent également recruter et étendre son stock de vêtements. Elle projette aussi de s'étendre en Asie.

Siège: Tokyo

Date de création: juillet 2014

Levée de fonds: 38 000 dollars (2014) et 844 000 dollars (2015)

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Le concept existe aussi en France pour les femmes ! MyPersonalCloset est le service de personalshopping à distance dédié à la femme moderne. Votre styliste vous envoie une sélection d’articles personnalisée composée de 12 articles (vêtements, chaussures, accessoires). Le service est entièrement gratuit, il n’y a aucune obligation d’achat, vous ne payez que les articles que vous souhaitez conserver et renvoyez le reste.
    http://www.mypersonalcloset.fr

La box de vêtements AirCloset vole au secours des «working girls» japonaises
À Milan, des défilés virtuels pour la Fashion Week
Covid-19: Google Maps repère et cartographie les zones d’infection
WeWork réduit la voilure en Chine
FinTech: la banque publique russe Sberbank entérine sa transformation en géant de la Tech
Podcasts : La voix est-elle le nouveau graal des médias numériques ?
YouTube
Face au boycott, Facebook, Twitter et YouTube acceptent de réguler les contenus nocifs
Copy link