Recruter
ActualitéBusinessEuropeFinTech

La FinTech britannique Bud boucle un tour de table de 20 millions de dollars

Le montant

Bud, startup britannique de la FinTech qui propose une plateforme d’ « open banking as a service », a levé 20 millions de dollars dans le cadre d’un tour de table de série A. Parmi les investisseurs figurent plusieurs banques, dont HSBC, Goldman Sachs, Banco Sabadell, ANZ et Investec. D’autres partenaires tels que 9Yards Capital ou Stanley Fink, ancien PDG et vice-président du conseil d’administration de Man Group, ont également participé au financement.

Le marché

L’interface de Bud permet aux banques de connecter leurs applications et leurs données à d’autres acteurs de la FinTech. Sa plateforme d’open banking en tant que service vise à permettre à ses utilisateurs d’améliorer la fonctionnalité d’applications déjà existantes ou nouvellement créées. En bref, l’entreprise ambitionne de « rendre l’argent plus facile pour les gens pour qu’ils puissent avoir plus de contrôle sur leur vie ».

Lancé en 2016 par Edward Maslaveckas et George Dunning en tant qu’application consommateur, Bud travaille aujourd’hui avec 85 partenaires FinTech et fournisseurs de services financiers, dont First Direct (HSBC) et le gouvernement britannique, et compte environ 70 employés dans ses bureaux londoniens.

Les objectifs

L’entreprise britannique entend via cette levée doubler sa taille d’ici à la fin de 2019, et donc également doubler ses effectifs.

Bud: les données clés

Fondateurs : Edward Maslaveckas et George Dunning
Création : 2016
Siège social : Londres
Activité : Fourniture d’une plateforme d’open banking
Financement : 20 millions de dollars en février 2019

Plus d'infos

Patrick Randall

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This