ActualitéRetail & eCommerce

La marketplace bretonne Localismarket lève 210 000 euros : « nous ne prélevons aucune commission »

 La start-up propose un service de « clic and collect » et ne prélève aucune commission pour les vendeurs.

localismarketLa start-up française Localismarket, qui édite une place de marché, vient de lever 210 000 euros auprès du réseau Bretagne Sud Angels, qui avait déjà investi 100 000 euros dans l’entreprise en 2013, de Fond Octave II et de Fond Kreizig. « Nous avons commencé à chercher des fonds vers le début du mois de novembre. Les premières réponses sont venues fin décembre. Il nous a fallu quatre mois pour boucler le tout » explique à Frenchweb Christophe Fournier, président et co-fondateur. « Ce second tour de table va nous permettre d’accélérer notre déploiement en France, mettre en place la monétisation du site et générer du chiffre d’affaires » ajoute-t-il.

Fondée à Lorient en mai 2013, Localismarket propose une maketplace où seuls les vendeurs professionnels peuvent soumettre leurs offres avec un service de clic and collect. « Nous n’acceptons que les magasins physiques ou les professionnels qui disposent d’un entrepôt afin de garantir le choix du retrait en mains propres qui représente déjà 15% de nos ventes. Chaque vendeur est cependant libre de proposer la livraison » explique M. Fournier.

Elle reverse même 1% du prix sur la carte carte de fidélité du consommateur si le produit acheté se trouve à moins de 100 kilomètres de son domicile. Dans le cas contraire, elle ajoute 20 centimes au panier pour les reverser à la Fondation Nicolas Hulot.

Pour se distinguer des concurrents, la plateforme ne prélève aucune commission sur les ventes (côté entreprise) ou les achats (côté consommateur). « Nous ne faisons que refacturer la transaction car la banque nous la facture ». Le site se présente donc comme un « Le bon coin », la transaction et la vente de produits neufs en plus. D’ailleurs, il compte bien s’inspirer dans les prochaines semaines des recettes qui ont fait le succès du géant des petites annonce. « Pour monétiser notre audience, nous allons lancer des options de visibilité, pour que les vendeurs puissent se mettre en avant dans telle ou telle catégorie ».

La société revendique aujourd’hui regrouper plus de 1 000 e-commerçants sur sa plateforme, pour plus de 100 000 produits, et un chiffre d’affaire généré sur son site multiplié par 15 de décembre à janvier. Elle espère réaliser une seconde levée de fonds de 1 million à 1,5 million d’euros d’ici à août 2014.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

Bouton retour en haut de la page
La marketplace bretonne Localismarket lève 210 000 euros : « nous ne prélevons aucune commission »
carrefour
La Cnil condamne Carrefour à une amende de 3 millions d’euros pour manquements au RGPD
Télétravail: quelles sont les principales mesures validées par la majorité des partenaires sociaux?
Comment le service de location de voitures Carlili veut s’étendre en France
General Electric s’apprête à supprimer près de 300 postes en France
Unacademy
EdTech: Unacademy lève de nouveaux fonds pour atteindre une valorisation de 2 milliards de dollars
Blast, un programme soutenu par Starburst qui veut faire exploser les startups françaises du spatial