ActualitéBusinessDecode BusinessTechTV

Teamleader part à l’assaut du marché français

Après le Pays-Bas, l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie, Teamleader ouvre aujourd’hui un bureau à Paris.

Fondée en 2008 par trois étudiants belges, Jeroen De Wit, Willem Delbare et Mathias De Lore, la start-up développe une plateforme de gestion destinée aux start-up, TPE et PME. L’entreprise souhaite faire oublier le tableur excel aux petites entreprises (entre 2 et 50 salariés) en leur offrant «une solution simple, complète, mobile et abordable», détaille Guillaume Broutart, Country Manager France de Teamleader. Il est ainsi possible pour les utilisateurs de gérer dans son intégralité leur relation client, leur facturation ou encore leur différent projet sur un même support. Teamleader permet aussi une centaine d’intégration avec des outils tels que Sage ou encore Stripe. La plateforme est accessible à partir de 25 euros par mois pour deux utilisateurs.

Avec près de 400 clients français, dont Let’s Clic ou Le Petit Studio, l’ouverture de ce bureau à Paris va permettre à la start-up de développer sa présence dans l’hexagone. L’objectif est de «rester à 100% concentrer sur les start-up, TPE et PME» et de ne pas aller concurrencer des acteurs bien implantés comme Sellsy.

Les données clés:

  • Fondateurs : Jeroen De Wit, Willem Delbare et Mathias De Lore
  • Date de création : 2008, lancement du produit en 2012
  • Levées de fonds : 3 pour un montant total de 13,5 millions d’euros

Myriam Roche

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Teamleader part à l’assaut du marché français
Empowerment des collaborateurs: pourquoi les résultats ne sont-ils pas à la hauteur des espérances?
E-commerce: Google et Temasek prêts à investir 350 millions de dollars dans Tokopedia
4 éditeurs de logiciels de paie pour bien gérer votre entreprise et vos RH
Qui était Lee Kun-hee, le président de Samsung à l’origine d’un empire international ?
FoodTech: comment la restauration d’entreprise innove face à la crise
Formation des collaborateurs: comment éviter «l’obsolescence programmée de la connaissance»?