ActualitéMarketing & CommunicationRetail & eCommerceStartup du jour

La start-up du jour: Collectap, un réseau social pour la « culture geek »

  • L’entreprise de demain
Chaque jour, Frenchweb met en avant une jeune entreprise en croissance pour découvrir sa stratégie et ses objectifs de développement.

Vous avez fondé une société en croissance?  Faites vous connaître!

Frenchweb vous propose aujourd’hui de découvrir Collectap, une start-up lancée en mai 2014 qui édite un réseau social qui cible les hommes, pour y partager des contenus issus de la « culture geek ». Guillaume Marrucho et Alexis Nouaille, les deux fondateurs, réfléchissent à intégrer une marketplace dédiée à partir de cette plate-forme. Plus de détails avec Guillaume Marrucho.

Frenchweb : Comment avez-vous eu l’idée de votre société ?

Guillaume MarruchoGuillaume Marrucho : Nous nous sommes aperçus que les hommes consommaient la plupart de leur temps sur internet en divertissement et loisirs. Cette consommation s’exerce principalement en regardant des vidéos drôles sur YouTube, des tonnes d’images funs sur Tumblr, en suivant de très près les dernières technologies ou bien l’actualité du sport et des jeux vidéo…

Etant très friands de ces contenus, nous avons décidé de créer un lieu où nous pourrions retrouver l’ensemble de ces contenus, mais aussi d’aller plus loin en proposant aux utilisateurs d’ajouter, partager et collectionner ce qu’ils aiment. Au même moment, Pinterest révolutionnait le monde du partage de centre d’intérêt chez les femmes avec une interface très intuitive et un outil puissant. Nous nous sommes lancés dans la création de Collectap avec le même concept que Pinterest, mais avec une touche fun et geek visant un public plus masculin.

Après deux ans de développement, nous lançons Collectap, le premier réseau social masculin ou les utilisateurs peuvent en un clic (ou Tap sur notre site) ajouter et partager des images de tous formats, des vidéos YouTube, Dailymotion, Vimeo et autres, et des musiques depuis Soundcloud (et bientôt Spotify et Deezer).

A quel besoin apportez-vous une réponse?

Aujourd’hui, beaucoup de grands sites tels que Pinterest et We Heart It regroupent un catalogue complet de contenus féminins, mais aucun n’existe pour la gent masculine… Où les hommes vont-ils pour rigoler sur une vidéo fun, regarder le dernier but de l’équipe de France pendant le mondial, écouter de la musique ou découvrir les dernières tendances à la mode? Nous voulons qu’ils aillent sur Collectap.

Nous offrons aussi un lieu pour tous les gens qui adore partager et collectionner des images, des vidéos. Beaucoup utilisent Facebook par exemple, mais cette solution n’est pas adaptée pour ce type d’utilisateur. Sur Facebook les contenus disparaissent rapidement, aucun tri n’est possible et surtout cela peut très vite polluer le mur de ses amis. Collectap offre la possibilité de ranger ses contenus préférés dans des collections et de les garder à vie, mais aussi et surtout un lieu adapté pour les partager.

Très simplement, comment gagnez-vous de l’argent ?

Le modèle économique est encore en développement. Pour l’instant nous misons sur du native advertising : nous voulons mettre en place des échanges commerciaux de visibilité avec des créateurs de contenus premium originaux mais aussi mettre des liens d’achats pour des contenus, aussi bien physiques comme le dernier hardware ou numérique, ou virtuels comme des films ou des séries en VOD.

Nous misons aussi sur le développement d’une marketplace de produits masculins et de produits issus de la culture geek : un marché très peu représenté en France, mais qui est en forte croissance depuis ces dernières années au niveau mondial.

Qui sont vos compétiteurs ?

Personne n’est sur notre cœur de cible directement à notre connaissance, mais d’un point de vue technique nous sommes en concurrence avec Pinterest  qui est tout de même le troisième réseau social mondial en termes de trafic, et We Heart It qui vient de lever 8 millions de dollars avec plus de 30 millions d’utilisateurs.

A quoi ou à quelles sociétés vous compare-t-on par erreur ?

Pinterest car notre concept reste similaire même si la différence de cible est visible en un coup d’œil. Mais on nous compare souvent aussi à Youtube car énormément de vidéos et clips sont partagés sur Collectap.

Quelle a été l’une des premières problématiques dans votre développement, et comment y avez-vous fait face ?

Collectap est un réseau social avec un nouveau concept en France et un outil puissant. Notre première problématique est d’attirer un maximum de personnes et qu’ils comprennent rapidement l’intérêt du site. Une fois le premier Tap effectué, nos utilisateurs sont généralement conquis.

Pour y faire face, nous avons simplifié les actions du site au maximum, créé une interface très intuitive et un outil qui permet de récupérer le contenu depuis vos sites favoris en un clic. Nous espérons que cela suffira à créer un vrai engouement vers Collectap.

Sur ce marché, quel est votre principal atout ?

La nouveauté et l’évolution permanente. Les réseaux sociaux de partage de contenus sont à leurs balbutiements et aucun ne vise notre cible. De plus, étant tous les deux développeurs à la base, notre expertise technique nous permet d’avoir aujourd’hui un outil plus puissant que celui de la concurrence.

Quelle est la personnalité que vous admirez le plus ?

Xavier Niel pour ma part, car il a toujours su innover et bousculer l’équilibre de l’ordre établit dans le secteur internet et de la télécommunication. Pour Alexis, c’est Octave Klaba, le fondateur et directeur général actuel d’OVH, une des entreprises françaises qui innove et réussit sur internet tout en défendant des valeurs.

Fondateurs : Guillaume Marrucho et Alexis Nouaille

Date de création : mai 2014

Nombre de salariés : 2

Société basée à : Paris

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
La start-up du jour: Collectap, un réseau social pour la « culture geek »
Comment réussir la restructuration de son entreprise en temps de crise : cash, expérience client et équipe
Comment WeMaintain veut dépoussiérer la maintenance des ascenseurs
Les offres d’emploi de la semaine
[Webinar] Comment automatiser la création de vidéos pour votre marque grâce à vos consommateurs
Google va publier les données de localisation de ses utilisateurs pour aider à la lutte du Covid-19
Semi-conducteurs: le Néerlandais NXP injecte 8 millions d’euros dans le Grenoblois Kalray
Share via
Copy link