ActualitéChiffres ClesMarketing & CommunicationTech

Coupe du Monde de Foot: on attend 1,6 milliard de vues sur YouTube

La Coupe du monde de football 2014 sera bel et bien l’événement de l’année  pour l’industrie des médias et de l’entertainment. Il le sera probablement aussi sur le web, comme le montre  une étude publiée par Google en mai dernier. Quelques chiffres à retenir pour le sport le plus regardé dans le monde sur YouTube :

  • Plus de requêtes que pour le Super Bowl, les JO et le Tour de France réunis
  • La majorité des requêtes vient de Sierra Leone, Brésil, Haïti, Costa Rica et d’Uruguay
  • Aux Etats-Unis, l’audience digitale sur la thématique football augmente de 233% en 2014
Source: Google Data, April 13–May 13, 2014, Video Views, Worldwide
Source: Google Data, April 13–May 13, 2014, Video Views, Worldwide
  • 1,6 milliard de vues et 64,7 millions d’heures de programme sur YouTube
  • Entre 2010 et 2014, l’audience sur une période de 30 jours est 900 fois supérieure
Source: Google Data, April 13–May 13, 2014, Video Views, Worldwide
Source: Google Data, April 13–May 13, 2014, Video Views, Worldwide
  • En 2010, 18% des recherches sur la Coupe du monde se faisaient sur mobile
  • En 2014, 63% des recherches faites autour de la Ligue des Champions se font sur mobile
Source: Google Data, April 13–May 13, 2014, Video Views, Worldwide
Source: Google Data, April 13–May 13, 2014, Video Views, Worldwide
Tags

Mathilde Hodouin

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Coupe du Monde de Foot: on attend 1,6 milliard de vues sur YouTube
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link