ActualitéAsieMarketing & CommunicationServices

La startup du jour : Agence Marketing Chine vous fait une place dans l’Internet chinois (Baidu, Weibo, WeChat…)

[startupjour0]
  • L’entreprise de demain
Chaque jour, Frenchweb met en avant une jeune entreprise en croissance pour découvrir sa stratégie et ses objectifs de développement.

Vous avez fondé une société en croissance?  Faites vous connaître!

L’Agence Marketing Chine, fondée par un Français basé à Shanghai propose un accompagnement en matière de référencement sur Baidu, de community management, sur Weibo et WeChat ou encore en relations presse en ligne.

Plus de détails avec Olivier Verot, le fondateur.

 

FW : Comment avez-vous eu l’idée de votre société ? 

olivier-verot

Olivier Verot : Après avoir créé un site focalisé sur le marketing en Chine, j’ai régulièrement été contacté par des professionnels souhaitant réaliser des campagnes de communication online. J’ai dès lors compris qu’il y avait une réelle demande. Le projet a mis du temps avant de mûrir afin de déterminer les services les plus pertinents et l’offre la plus adéquate pour obtenir des résultats le plus rapidement possible.

En réalité, ce sont surtout deux grandes sociétés qui m’ont fait confiance et m’ont poussé à abandonner mon poste afin de créer une structure pour pouvoir facturer. Je me suis alors associé avec Philip, un Shanghaien avec qui j’avais l’habitude de travailler en free lance pour des missions.

FW :  A quels besoins apportez-vous une réponse ?

Lorsqu’une société souhaite attaquer le marché chinois et se faire connaître du public chinois, Internet est un moyen très utile pour atteindre une grande partie de la population ou toucher des cibles B2B très spécifiques.

Si une société basée à l’étranger souhaite par exemple attirer des touristes chinois, nous leur offrons une visibilité online. Nous essayons d’apporter notre expertise de l’Internet chinois au service des professionnels qui souhaitent comprendre et toucher le marché chinois.

Nous sommes une société de services. Nous avons une équipe de collaborateurs locaux et français que nous formons aux pratiques digitales. Lorsqu’un client nous demande une prestation de services, nos consultants vont effectuer un travail pour eux, que ce soit en :

  1. Référencement en chinois ;
  2. Gestion de campagne SEM sur Baidu ;
  3. Social Media ;
  4. Relation Presse online ;
  5. Buzz Marketing.

FW :  Qui sont vos compétiteurs ?

Il existe deux types de concurrents : les agences locales et les agences étrangères. Chacun de ces concurrents a ses avantages et ses inconvénients. Les premières sont généralement des sociétés bon marché, très agressives. Une partie est capable de faire du bon travail, et une autre fonctionne sur le one shot. Les agences chinoises sont efficaces mais leur problème c’est le manque de reporting, ce qui laisse une opacité sur leurs actions.

Les secondes sont bien plus professionnelles et possède un grand nombre de références clients. Leur positionnement prix est cependant bien supérieur à notre agence et est plutôt destiné à de grandes marques et à de gros budgets.

FW :  A quoi ou à quelles sociétés vous compare-t-on par erreur ?

Premier cas de figure : on nous compare souvent à une société réalisant des études de marché. Le fait d’avoir un site donnant de l’information sur le marché chinois donne l’impression que nous vendons des études, des analyses, alors que nous sommes très digital, stratégie et exécutif.

Deuxième cas de figure : beaucoup de professionnels ne connaissant pas vraiment l’univers du digital, ils nous prennent pour une agence de pub traditionnelle : affichage, pub télé ou autres. Enfin, d’autres nous consultent pour la création de sites web, ce que nous ne faisons pas. Nous souhaitons rester centrer sur ce que nous savons le mieux faire, à savoir du webmarketing, de la promotion de sites web, et d’évènements de marques en ligne.

FW :  Quelle a été  l’une des premières problématiques dans votre développement, et comment y avez-vous fait face ?

La première problématique de notre développement a été la formation de nos équipes. Il a fallu transmettre notre savoir et nos modes de travail à nos équipes.

FW : Sur ce marché, quel est votre principal atout ?

Je pense que ma connaissance de l’Internet chinois est mon principal atout. Il est difficile pour un décideur d’entreprise de se pencher sur le webmarketing de manière générale. Le webmarketing chinois est encore plus complexe.

FW : Quel est le meilleur conseil que l’on vous ait donné et par qui ?

Un client m’a conseillé de travailler moins et de me concentrer danvantage sur les processus pour améliorer la productivité, standardiser les documents, et déléguer plus de tâches à son équipe. Il m’a demandé de faire un audit assez complet.

A ses débuts, un entrepreneur a tendance à vouloir tout faire tout seul, à ne pas confier de tâches importantes à ses collaborateurs ou encore de travailler trop, mais d’une manière peu productive. En me concentrant sur ce qui est vraiment essentiel, en ne travaillant que sur le développement de la société – le développement commercial, le développement de nouvelles solutions, la gestion de l’équipe… –  j’ai pu développer mon activité ces six derniers mois.

FW : Quelle est la personnalité que vous admirez le plus ?

« Don Draper » de Mad Men. Bien que ce soit un personnage fictif, Don inspire la confiance, la sérénité et le succès. Je pense qu’il représente assez bien un directeur d’agence aujourd’hui.

Fondateurs : Olivier VEROT

Investisseurs : Non

Date de création : Octobre 2012

Nombre de salariés : 8-12

Société basée à : Shanghai

[startupjour1]

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
La startup du jour : Agence Marketing Chine vous fait une place dans l’Internet chinois (Baidu, Weibo, WeChat…)
Airbnb double ses pertes, mauvais indicateur avant l’IPO de 2020?
Les offres d’emploi de la semaine
Libra: le G7 exige un cadre juridique
Veepee s’offre la startup Scalia pour unifier ses données produits
[Webinar] E-commerce: les bonnes pratiques pour réussir son Black Friday
Pour faire face à Netflix, Apple explose son budget de production de contenus
Copy link