ActualitéData RoomHR TechStartup du jour

La startup du jour : Emploi RestHo accélère le recrutement d’appoint dans l’hôtellerie-restauration

Chaque jour, FrenchWeb met en avant une nouvelle startup, et en sélectionne une chaque semaine, pour être la startup de la semaine dans l’émission de l’atelier BNP Paribas sur BFM Radio. Vous êtes le fondateur d’une startup de moins de 2 ans, dont nous n’avons jamais parlé? Faites vous connaître!

Frenchweb vous propose aujourd’hui de découvrir Emploi RestHo, un service permettant de mettre rapidement en relation candidats et recruteurs dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration en prenant en compte les compétences ou la géolocalisation.

Chaque candidat a accès à un agenda personnel lui permettant d’indiquer ses disponibilités. Les recruteurs peuvent ainsi trouver du personnel disponible pour des missions de courtes durée.

 

FW: Comment avez vous eu l’idée de votre société?

Antoine Liénéré : Le grand frère d’un des associés est chef cuisinier, ce qui nous a donné l’opportunité de travailler à plusieurs reprises pour un traiteur parisien.

Nous avons pu constater la récurrence des problèmes de recrutement, notamment pour les extras (on appelle « extra » les personnes embauchées occasionnellement et généralement à la journée).

Il n’était pas rare de voir les chefs agacés par cette situation et perdre leur temps au téléphone afin de tenter de palier au manque de personnel. C’est ainsi que notre idée est née.

FW: A quel besoin apportez vous une réponse?

Antoine Liénéré : Emploi RestHo permet de répondre aux besoins de recrutement des professionnels de l’hôtellerie-restauration avec un service adapté aux spécificités de ce secteur.

Les recruteurs peuvent publier des offres d’emploi sur notre plateforme et recevoir les candidatures et profils des membres sur leur espace dédié.

Ils peuvent également rechercher du personnel disponible pour une date et un créneau horaire spécifique. Une fois les candidats sélectionnés, les recruteurs génèrent une demande d’embauche en indiquant la rémunération et contacte donc directement du personnel disponible. Ce système de mise en relation en temps réel permet un gain de temps précieux pour le recrutement des extras.

FW: Très simplement, comment gagnez vous de l’argent?

Antoine Liénéré : Le service proposé par Emploi RestHo est gratuit pour les candidats et payant pour les recruteurs.

Notre offre comporte deux services:

  • Le crédit d’annonce: il permet de publier une annonce visible durant un mois sur la plateforme Emploi RestHo;
  • Le crédit d’extra: il permet d’embaucher une personne disponible pour un extra;

De plus, chaque employé embauché s’ajoute à l’équipe du recruteur et toute nouvelle embauche est gratuite.

FW : Qui sont vos compétiteurs?

Antoine Liénéré : Nous avons identifié différentes catégories de concurrents, plus ou moins directs.

Tout d’abord, les sites d’emploi spécialisés dans le secteur de l’hôtellerie-restauration. Il en existe déjà plusieurs dont certains très bien implantés. Nous nous différencions néanmoins grâce à notre système de recherche d’extras disponibles.

Ensuite, tous les sites d’emplois généralistes qui proposent une section dédiée à l’hôtellerie-restauration. Encore une fois, nous sommes en concurrence avec des acteurs très puissants.

Pour finir, les agences d’intérim et de placement, spécialisées ou non dans le secteur, sont également de sérieux concurrents, surtout concernant la recherche des extras.

FW: A quoi ou quelles sociétés vous compare t-on par erreur?

Antoine Liénéré : Nous sommes souvent assimilés trop rapidement à une agence d’intérim, ce qui n’est pas le cas du tout. En effet, Emploi RestHo est un service de mise en relation directe entre les candidats et les recruteurs.

Nous sommes plus proches d’un outil mis à disposition de ses utilisateurs qui peuvent le faire fonctionner en autonomie. Et c’est bien là l’objectif : supprimer les intermédiaires pour faire gagner un maximum de temps aux recruteurs et candidats.

FW: Quelle a été l’une des premières problématiques dans votre développement, et comment y avez vous fait face?

Antoine Liénéré : Le plus difficile pour nous a été la réalisation de notre site internet. En effet, toute notre activité repose dessus et nous n’avions pas suffisamment de compétences en développement pour le réaliser nous-mêmes.

De ce fait, nous avons du trouver les personnes capables de réaliser un tel projet, ce qui n’a pas été simple car notre budget disponible n’était pas très important. Nous sommes parvenus à surmonter cette difficulté en trouvant quatre développeurs indépendants, aux compétences complémentaires, qui ont travaillé en équipe.

FW : Sur ce marché, quel est votre principal atout ?

Antoine Liénéré : Notre avantage est clairement de permettre la recherche de personnel disponible en temps réel, ce qui colle parfaitement avec les besoins du secteur.

FW: Quel est le meilleur conseil que l’on vous ai donné et par qui?

Antoine Liénéré : Plus qu’un conseil, c’est l’accompagnement global de l’Agence pour l’Economie en Essonne, par l’intermédiaire de Mme Duarte, qui nous a beaucoup aidé.

Cela nous a notamment permis de faciliter l’ensemble des démarches relatives à la création d’entreprise et également l’obtention d’un prêt bancaire avec le concours d’Oséo.

FW : Qui est la personnalité que vous admirez le plus ?

Antoine Liénéré : Sébastien Loeb. Fan de sport automobile depuis toujours, il est pour moi une référence. Parti de rien, il a du énormément travailler et faire preuve de beaucoup de persévérance pour devenir le meilleur pilote de rallye de tout les temps.

C’est exactement ce que mes deux associés et moi même devons faire à présent.

Fondateurs : Antoine Liénéré, Luc Vidal et Sylvain Vandroux

Investisseurs: Autofinancement

Date de création: mars 2013

Nombre de salariés: 0

Nombre de clients: non communiqué

Chiffre d’affaire: première année d’activité

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Tags

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
La startup du jour : Emploi RestHo accélère le recrutement d’appoint dans l’hôtellerie-restauration
UE: Thierry Breton l’affirme, la supervision des Gafa sera du ressort de chaque État membre
Royaume-Uni: Nokia signe son premier contrat 5G depuis l’exclusion de Huawei
eSport : PandaScore lève 5 millions d’euros auprès de Serena et Alven
S’adapter: le maître-mot des artisans et des boutiques depuis le confinement
Cryptoactif: Bitpanda lève 52 millions de dollars auprès du fonds de Peter Thiel 
Comment Cafeyn profite de la crise pour se renforcer