ActualitéRetail & eCommerceStartup du jour

La startup du jour : Modaclic, pour acheter les vêtements vus dans les magazines

  • L’entreprise de demain
Chaque jour, Frenchweb met en avant une jeune entreprise en croissance pour découvrir sa stratégie et ses objectifs de développement.

Vous avez fondé une société en croissance?  Faites vous connaître!

Frenchweb vous propose aujourd’hui de découvrir Modaclic, une startup qui édite un site recensant les séries modes des magazines et permettant en un clic d’acheter les modèles portés par les mannequins.

Frenchweb : Comment avez-vous eu l’idée de votre société ?

modaclic

Perrine Muller : Comme beaucoup de jeunes femmes ferventes des magazines de mode, je me suis lassée du manque d’accessibilité des vêtements lorsqu’ils sont sur papier glacé et j’ai eu envie de les mettre à disposition des lectrices. Le web s’avérant parfait pour cela, l’aventure a rapidement commencé.

A quel besoin apportez-vous une réponse ?

C’est justement de cette frustration personnelle que s’inspire le principe de Modaclic. Le site permet aux lectrices des magazines de retrouver les pièces qui les ont fait craquer en étant directement redirigées vers un site de vente en ligne. Il s’agit de prolonger la vie du vêtement du papier glacé au web.

 

Très simplement, comment gagnez-vous de l’argent ?

Modaclic fonctionne en partenariat avec une plateforme financière multimarques sur laquelle les lecteurs sont redirigés. L’affiliation aux bannières de publicité est également une ressource de Modaclic.

Qui sont vos compétiteurs ?

Il est bien sur indispensable de se renseigner sur ce qui se fait sur le marché, surtout sur Internet où sont créés tous les jours des millions de projets innovants tel que Fashiongonerogue.com. Mais je ne les considère aucunement comme des concurrents, dans le sens où chaque site bâti son propre ADN et forme sa propre communauté.

A quoi ou à quelles sociétés vous compare-t-on par erreur ?

Modaclic est souvent confondu avec le site Modizy. Pourtant, il se positionne comme un personal shopper 2.0 et non comme un répertoire de magazines de mode. D’ailleurs, il ne travaille pas avec ces derniers mais avec des bloggeuses qui alimentent régulièrement le site. Le petit point que nous avons en commun : une réelle polyvalence proposant des feuilles de style et autres pages d’inspiration.

Sur ce marché, quel est votre principal atout ?

La capacité de Modaclic à s’ouvrir sur d’autres offres forme son principal atout. Par exemple, le site propose un e-shop et un blog quotidiennement alimentés sur la mode et les tendances dénichées sur le net qui font de Modaclic une plateforme particulièrement attractive.

modaclic2

Quel est le meilleur conseil que l’on vous ait donné et par qui ?

Le meilleur conseil qui m’ait été donné à ce jour est celui de mon ancienne professeure d’entreprenariat. Cette femme a toujours mis l’accent sur l’importance qu’il y a à ne pas lésiner sur l’investissement. Un effort humain, où il est essentiel de savoir s’armer de patience et de ne pas compter ses heures de travail. Mais cette implication est également financière. Il arrive un moment où le projet commence à s’agrandir et où il est nécessaire de s’entourer des bonnes personnes et de savoir sous-traiter si l’on veut pouvoir concrétiser chaque idée et voir éclore une activité.

Quelle est la personnalité que vous admirez le plus ?

Je n’ai pas tellement d’idole mais je suis très admirative de personnalités qui savent imposer à la fois leur talent, leur univers et leur esprit. Je pense à Karl Lagerfeld et à son don de savoir jouer sur tous les fronts, ou encore à une artiste telle que Beyoncé, qui ne cesse d’étinceler.

Quelle a été l’une des premières problématiques dans votre développement, et comment y avez-vous fait face ?

Comme dans tout début de projet, des questions budgétaires se sont bien sur posées. Il est difficile d’évoluer sans démarcher des entrepreneurs, mais c’est un passage obligé qui force à faire des sacrifices et à placer haut l’idée de la réussite. Le manque de temps peut également être un frein au développement. Notamment lorsque l’on débute et que l’on exerce d’autres activités en parallèle mais c’est un problème qui s’estompe dès lors que l’on parvient à maitriser une réelle organisation.

Fondatrice : Muller Perrine

Investisseurs: N.C

Date de création: 2012

Nombre de salariés: 3

Chiffres d’affaires: N.C

Société basée à : Paris 17e

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

10 commentaires

  1. Surtout une bonne grosse copie de wheretoget.it
    Ce qui est bien avec frenchweb, c est qu il n y a aucune mise en abime, aucun esprit critique de ses « journalistes », aucun recoupement de l info
    Rien

  2. modaclic De rien, j’aime bcp votre concept ! marieclaire_fr ou Cosmopolitan_fr devraient s’y pencher…

La startup du jour : Modaclic, pour acheter les vêtements vus dans les magazines
[Webinar] Summer Camp New Retail: Préparez votre rentrée
Après l’échec de Mixer (Microsoft), le célèbre joueur Ninja fait son retour sur YouTube
Malgré la crise, SAP dévoile un bénéfice plus important que prévu au second trimestre
Un robot anti-coronavirus inventé par deux entreprises françaises, Octopus Robots et Fybots
Sequoia mène un tour de 100 millions de dollars dans l’app chinoise de lecture interactive Kuaidian
Facebook supprime des comptes pour « comportement inauthentique coordonné »
Copy link