ActualitéRetail & eCommerceStartup du jourTransport

La startup du jour: ZenPark, pour aider à chercher une place de parking

[tabs]
[tab title= »La startup du jour »] Chaque jour, FrenchWeb met en avant une nouvelle startup, et en sélectionne une chaque semaine, pour être la startup de la semaine dans l’émission de l’atelier BNP Paribas sur BFM Radio. Vous êtes le fondateur d’une startup de moins de 2 ans, dont nous n’avons jamais parlé? Faites vous connaitre!

[/tab]
[/tabs]

La ville devient un territoire de plus en plus difficile pour les automobilistes, dont la vie est parfois malmenée. ZenPark se positionne sur l’un problème clef de chaque conducteur, où garer son véhicule. Son fondateur William ES Rosenfeld nous explique plus en détails son entreprise.

FW: Comment avez vous eu l’idée de votre société?

William ES Rosenfeld: Lors d’une soirée chez des amis, il était impossible de se garer dans leur quartier. Je les appelle pour dire qu’on sera en retard parce qu’on tourne depuis un quart d’heure. Ils me répondent « mais viens, il y a plein de places libres dans le parking de notre résidence, on va t’ouvrir ». Il s’agissait de places laissées vacantes par une petite entreprise qui louait des places pour ses employés pendant la journée…la nuit suivante, le projet Zenpark était rédigé dans ses grandes lignes.

FW: A quel besoin apportez vous une réponse?

William ES Rosenfeld: 1 personne sur 3 que vous croisez au volant de sa voiture dans une grande ville est à la recherche d’une place de stationnement. En dehors des parkings publics qui sont chers et tous situés dans les zones touristiques, il n’y a pas d’alternative alors que des dizaines de milliers de places de stationnement sont inutilisées dans les parkings des institutionnels (hôtels, bailleurs immobiliers, administrations, entreprises, supermarchés, exploitants de stationnement,…).

Notre mission est d’apporter une réponse aux besoins en mobilité des résidents, des salariés et des visiteurs qui se trouvent dans la nécessité d’utiliser leur voiture et dont le stationnement est chaque jour une épreuve.

Grâce à notre réseau de parkings partagés, ils peuvent stationner à la minute pour un RdV professionnel, un concert, ou un match ou bien s’abonner à un forfait temps partagé, par exemple à un abonnement mensuel soirs et week-ends pour les résidents du quartier ou un abonnement du lundi au vendredi en journée pour ceux qui y travaillent.

FW: Comment gagnez vous de l’argent?

William ES Rosenfeld: Nos revenus proviennent en grande partie du stationnement à la minute et des abonnements à temps partagé.

FW: Qui sont vos compétiteurs?

William ES Rosenfeld: Notre concurrent principal c’est la voirie ! A Paris, il y a l’équivalent de 250 parkings publics dans la rue. Une place de stationnement reste libre en moyenne 1 minute. En optimisant l’utilisation des places existantes, nous participons à libérer de l’espace public pour rendre la mobilité urbaine plus douce à vivre.

FW: A quoi ou quelles sociétés vous compare t-on par erreur?

William ES Rosenfeld: Il arrive que nous soyons comparés aux plateformes web CtoC qui mettent en relation des propriétaires et des locataires pour la location d’une place de parking. Ces plateformes sont de plus en plus nombreuses : MonsieurParking, Parkadom, MobyPark…ce sont les versions digitales des petites annonces entre particuliers que l’on trouvait auparavant dans les boulangeries de quartier. Zenpark est avant tout un « opérateur » de services…les membres Zenpark sont des « clients » à qui l’on doit une qualité de service. Nous gérons un réseau de parkings connectés par nos soins. Tous ensemble, nous préparons le stationnement de demain…plus zen.

FW: Quelle a été l’une des 1ere problématiques dans votre développement, et comment y avez vous fait face?

William ES Rosenfeld: La première difficulté a été de créer la « Zentechnologie ». La technologie Zenpark est une technologie de pointe développée pendant près de deux ans de travail acharné. Notre approche a été de tester rapidement notre service dans la vraie vie ; on s’est autorisé à se tromper, mais rapidement. Un service lancé en bêta, un institutionnel qui nous fait confiance et une équipe de cadors techniques emmenée par Fabrice Marguerie, notre CTO, a fait le reste. The last but not the least, les soutiens et récompenses des partenaires prestigieux (BPI France, Centre Francilien de l’innovation, Scientipole Initiative, Concours Sénat-ESSEC,…) nous ont permis d’accélérer notre développement.

FW: Sur ce marché, quel est votre principal atout?

William ES Rosenfeld: Notre principal atout est de proposer à nos clients un réseau d’une dizaine de parkings à Paris et qui ne cesse de grandir. Notre objectif est d’atteindre environ 25 parkings d’ici à la fin de l’année 2013. De plus, nous permettons à nos clients d’accéder à tous les parkings Zenpark, soit avec leur téléphone mobile, soit avec le Zenpass qui est notre télécommande « intelligente » de parking. Alors que d’autres services développent uniquement l’accès par mobile, nous avons su adapter notre service à la demande des automobilistes en leur proposant aussi le Zenpass : notre service devient ainsi accessible à tous les automobilistes, jeunes et moins jeunes, utilisateurs ou non d’un smartphone.

FW: Quel est le meilleur conseil que l’on vous ai donné et par qui?

William ES Rosenfeld: « Dans l’immobilier, pour bien acheter il y a la règle des « 3L » : Localisation, Localisation et Localisation. C’est pareil dans les startups, pour réussir il y a aussi une règle des « 3L » : L’équipe, L’équipe et L’équipe ». Je ne sais plus qui m’a donné ce conseil, mais qui que ce soit, je l’en remercie sincèrement !

FW: Qui est la personnalité que vous admirez le plus?

William ES Rosenfeld: Mon fils de 4 ans. Il a une énergie et une créativité qui m’enchantent au quotidien.

FW: Merci William

[tabs]
[tab title= »A propos de Zen Park »]

  • Fondateurs : William ES Rosenfeld (CEO) et Fabrice Marguerie (CTO)
  • Investisseurs : Les co-fondateurs, un cercle de business angels triés sur le volet et un fond d’investissements (Pole Capital)
  • Date de création : novembre 2011. Bêta ouverte au public en juin 2012. Service ouvert au grand public en février 2013.
  • Nombre de salariés : 6 + nos indispensables stagiaires
  • Nombre de clients : notre communauté augmente de 60% par mois
  • Chiffres d’affaires : en croissance à trois chiffres ;-)

[/tab]
[/tabs]

Tags

Richard Menneveux

CEO @AdsVark Media Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

57 thoughts on “La startup du jour: ZenPark, pour aider à chercher une place de parking”

  1. MaxPatula j en ai rêvé. Enfin une aide au maintien dudit capital de sérénité. Une partie de ma vie allégée, des heures de vie récupérées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This