ActualitéStartupTech

Lancement aujourd’hui de SocialCompare, un « wikipedia du tableau comparatif »

SocialCompare permet de créer des tableaux comparatifs entre tous produits ou services.

Ces tableaux peuvent intégrer  des images, des vidéos et sont sous licence Creative Commons. Chacun peut donc les intégrer tels quels sur son site, son blog ou les modifier à volonté à la publication ou à la simple lecture en triant les données selon ses propres critères. Une idée simple mais précieuse pour tous les éditeurs d’informations en ligne.

Le site propose donc une solution réellement interactive de partage d’informations, en français et en anglais pour l’instant.

Entretien avec les deux créateurs de SocialCompare.com, Vanina Berger et Alexis Fruhinsholz

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

3 thoughts on “Lancement aujourd’hui de SocialCompare, un « wikipedia du tableau comparatif »”

  1. L'outil a l'air sympathique, j'aurais une seule question : est-ce open data ready ? (#buzzword alert)

    Et par là, j'entends :
    – lecture/importation de données depuis les différentes bases de données ; via un moteur de recherche sémantique à la wolfrom alpha ou une interface de requêtes dbpedia accessible aux non-geeks ;
    (en gros on évite de ré-inventer la roue)

    – ouverture des données (celles rentrées manuellement surtout) pour les rendre disponibles -et donc réutilisables- par n'importe qui, qui interrogerait telle ou tell bdd liée.
    (ce qui implique un formatage des données en triplets sémantiquement corrects)

    Si rien de cela n'est prévu, je répète que je trouve l'outil sympathique mais j'aurais l'impression qu'il reste dans la vague 2.0 au lieu d'embrasser celle du 3.0.
    La comparaison avec Wikipedia serait alors très juste : donner du sens à des données en les transformant en les figeant même au statut d'informations lisibles uniquement par un humain.
    Il suffit de regarder du côté de wikipedia justement ; seuls les tableaux de données, les données structurées peuvent être intégrées dans des bases.
    Les données contenues dans les informationnels pavés de texte ont beaucoup plus de mal à faire la transformation.
    Il y a bien freebase mais hormis d'être un joujou pour geek, ça n'a pas intéressé grand monde…

    Je trouverai ainsi un peu décevant qu'un outil d'édition collaborative de DONNÉES tronque le potentiel de ces données en les rendant uniquement accessibles sous forme d'INFORMATION.

  2. Bonjour Romain,

    C'est vrai que l'aspect sémantique pur (triplets, RDF) n'est pas encore réellement implémenté mais on a normalement des données structurées d'une manière qui devraient nous permettre de le faire dans un deuxième temps.

    Sinon Merci Bertrand pour ce billet sur Frenchweb

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This