ActualitéStartup

[Lancement] T’écoutes Quoi ? Rencontres en ligne à travers la musique

En mai 2011, FrenchWeb vous parlait d’un véritable phénomène sur Facebook :  Je ne peux pas vivre sans musique. Créée par Maxime Guedj, cette page réunit à ce jour pas moins de 1.7 M de fans. Sur la base de cette communauté, le jeune ingénieur passionné de musique s’est dit qu’il existe nécessairement un point de convergence entre les sites de rencontres et les plateformes de partage de musique, un croisement entre Meetic et Deezer…

Lancé aujourd’hui en version bêta, Técoutes Quoi ? rêve de « ré-inventer la rencontre en ligne ». Le site s’appuie sur Facebook pour la création de son profil. Des informations auxquelles chacun ajoute ses goûts musicaux et remplissant de coups de coeur une journée type (réveil, transport, soirée…). En fonction de sa propre sélection et de critères de filtrage (homme ou femme, tranche d’âge, pertinence musicale ou proximité…), T’écoutes Quoi ? propose des profils compatibles. A la manière d’un « poke », il est alors possible d’envoyer un « Ecoute-ça » pour établir le contact.

Maxime Guedj a choisir de s’appuyer sur l’API YouTube, la plateforme de partage de musique la plus pertinente selon lui, pour des rencontres autour de vidéos musicales.

Entretien avec Maxime Guedj , co-fondateur (avec Mathias Beugnon) et CEO de T’Ecoutes Quoi ?

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

Bouton retour en haut de la page
[Lancement] T’écoutes Quoi ? Rencontres en ligne à travers la musique
[Made in océan Indien] Quelle est cette startup mauricienne qui veut digitaliser le secteur médical africain?
La stratégie du média Brut pour séduire les jeunes à l’international
Comment gérer les files d’attente avec le numérique?
FinTech: pourquoi Stripe s’allie à des banques traditionnelles comme Goldman Sachs et Citigroup
Face à la Chine, les États-Unis poursuivent leur révolution technologique militaire
covid
Cyberattaque: la chaîne logistique des vaccins contre le coronavirus prise pour cible, révèle IBM