ActualitéBusinessFinTech

L’Asie et les États-Unis à la pointe des FinTech en 2019

AFP

L’Asie demeure le continent où sont localisées les FinTech les plus puissantes au monde, les États-Unis étant toutefois le pays en concentrant le plus grand nombre, selon un classement publié jeudi par le cabinet KPMG. Cette étude répertorie les 100 entreprises de technologie financière les plus en vue de l’année et les divise en deux catégories: les 50 premières FinTech établies dans le monde en fonction de leurs levées de fonds, de leur taille, de leur implantation et de leur innovation. Les 50 suivantes sont de nouvelles entreprises qui se sont distinguées au cours de l’année par leurs pratiques et technologies novatrices.

La première marche du podium est occupée par la chinoise Ant financial, première plateforme de paiement électronique au monde. Fondée en 2014, elle est issue d’Alipay et est détenue par le géant du commerce Alibaba. En deuxième et troisième position se trouvent le groupe singapourien Grab, plateforme multiservices tentaculaire, et le chinois JD Digits, spécialiste du financement et de l’investissement. Sept des dix premières FinTech mondiales sont implantées en Asie (trois en Chine, un à Singapour, un en Indonésie et deux en Inde), deux autres aux États-Unis (Compass et Opendoor) et une dernière au Royaume-Uni (OakNorth).

Le Royaume-Uni, pays européen le plus prolifique

En termes de répartition continentale, sur les 100 FinTech mondiales, 42 sont situées en Asie (Australie et Nouvelle-Zélande inclus), 36 en Europe et sur la zone Moyen-Orient-Afrique (dont 32 en Europe) et 22 sont basées sur le continent américain (dont 17 en Amérique du Nord). Par pays, ce sont les États-Unis qui en concentrent le plus (15), suivi par le Royaume-Uni (11), la Chine (10) puis l’Inde (8). Sur la répartition sectorielle, 27 exercent dans les paiements et transactions, 15 dans le crédit, 19 dans le courtage et la gestion de patrimoine, 17 dans l’assurance, 9 sont des néo-banques et 13 sont multi-activités.

Ces 100 FinTech ont levé plus de 18 milliards de dollars au cours des 12 derniers mois. Depuis leur création, elles ont levé plus de 70 milliards de dollars, un chiffre en augmentation de 35 % par rapport aux 100 FinTech répertoriées l’an dernier.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
L’Asie et les États-Unis à la pointe des FinTech en 2019
Digital InPulse : Huawei part en quête des applications mobiles françaises à impact positif les plus prometteuses
Cryptomonnaie: la Banque de France poursuit ses expérimentations pour de nouveaux usages
Wirecard: empêtrée dans un scandale financier, la FinTech dépose le bilan
Oncidis : forte croissance des déchets technologiques composés principalement de batteries
Voitures autonomes: une cinquantaine de pays adoptent les normes contraignantes de l’ONU
Le PDG de SoftBank Masayoshi Son quitte le conseil d’administration d’Alibaba
Copy link