ActualitéLyonRetail & eCommerce

LDLC ambitionne d’ouvrir une centaine de magasins franchisés d’ici 2021

LDLC ne veut pas passer à côté du commerce «omni-canal», c'est-à-dire qui s'opère à la fois en ligne et en point de vente physique. L'e-commerçant lyonnais, spécialiste des produits électroniques, prévoit ainsi l'ouverture d'une centaine de boutiques sous franchises d'ici à 2021. L'annonce survient alors que LDLC sera présent lors du salon Franchise Expo qui se tiendra à Paris du 20 au 23 mars. L'entreprise y présentera plus dans le détail son projet intitié en 2014.

« PC et produits high-tech, atelier de montage, imprimante 3D en démonstration, grand écran, borne d’accueil tactile et hub central, tout le stand a été scénarisé pour retranscrire l’univers des boutiques LDLC.com et projeter l’entrepreneur dans la high-tech experience », déclare Marie Hatsch-Larçonnier, directrice développement franchise LDLC.com.

Poursuivre la croissance

LDLC souhaite que les futurs magasins soient dotés de 150 mètres carrés de surface, pour une réserve de 100 à 150 mètres carrés. Ils devront proposer chacun 1 000 références en expositions et 30 000 en catalogue. Dans tous les cas, les futurs franchisés effectueront une formation de 25 jours.

Cette annonce survient alors que le groupe LDLC a récemment annoncé être entré en négociation exclusive en vue d'acquérir le site Matériel.net. Sur les neuf premiers mois de son exercice 2015 (du 1er avril au 31 décembre), LDLC a réalisé un chiffre d'affaires de 240,2 millions d'euros, en hausse de 11% sur un an.

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
LDLC ambitionne d’ouvrir une centaine de magasins franchisés d’ici 2021
Bolt
Bolt lève 20 millions d’euros auprès de l’IFC pour se développer sur des marchés émergents
Après YouTube et Instagram, Netflix s’inspire de TikTok pour sa nouvelle fonctionnalité
[Webinar] Retail: les nouvelles attentes des consommateurs français en 2021
Pourquoi Parler lance-t-il de nouvelles poursuites contre Amazon?
FoodTech: Deliveroo choisit Londres pour son introduction en Bourse
FoodTech : Christian Jorge, co-fondateur de Vestiaire Collective, lance Omie & Cie