Actualité

Le bitcoin s’emballe, 62% de croissance en 1 semaine, le seuil de 1000$ franchi!

En perpétuelle croissance, la monnaie virtuelle Bitcoin vient de franchir le seuil symbolique des 1000$ avec une croissance de 62% en une semaine.

Il faut dire que les chiffres du bitcoin donnent le tournis. Son cours avait dépassé les 266 dollars le 10 avril dernier, juste avant de connaître une forte dépréciation créant la panique. Qu’à cela ne tienne, il se situait à 200 dollars en octobre, pour atteindre aujourd’hui les 1000$

bitcoin-charts-november-2013
En marge du système bancaire

Mais l’acceptation de monnaies virtuelles comme intermédiaire d’échange est susceptible de soulever des questions en terme de sécurité. Celles-ci n’étant pas l’émanation d’un Etat, d’une institution ou d’une banque centrale, les opérations s’effectuent de pair-à-pair (peer-to-peer, ndlr) et le manque de traçabilité dans les transactions posent des problèmes, notamment en matière d’anonymat dans les échanges.

Ce type de devise est en effet encore associé à de nombreuses activités illégales. En 2012, suite à la fermeture du site de vente de drogues en ligne Silk Road, qui sollicitait largement le bitcoin comme utilitaire d’échange afin de garantir l’anonymat, le FBI, qui a fermé le site, révélait que 174 000 unités avait été saisies, soit 1,4% du volume total en circulation.

Tags

Richard Menneveux

CEO @AdsVark Media Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

4 thoughts on “Le bitcoin s’emballe, 62% de croissance en 1 semaine, le seuil de 1000$ franchi!”

  1. Cet article semble affirmer quelques erreurs.
    Tout d’abord, ce qui fait la force du Bitcoin, c’est précisément qu’il n’émane pas d’un système bancaire. Il n’est pas contrôlé par une autorité supérieure et personne ne peut en prendre le contrôle puisque son fonctionnement est réparti sur une multitude de machines sur Internet. C’est du peer to peer et c’est précisément la force de ce système.
    Il se passe la même chose que pour l’industrie musicale : le ver est dans le fruit et plus rien n’arrêtera la perte de contrôle sur les monnaies.
    Le principe du Bitcoin fait que toutes les transactions sont tracée. En effet, lorsqu’il y a une transaction, celle-ci est répercutée sur TOUTES la multitude de machines du réseau. Il est donc possible, pour TOUS le monde et à TOUT moment de visualiser l’ENSEMBLE des transactions effectuées en Bitcoin dans le monde. Par ailleurs ces transactions ne sont pas anonymes. En effet, les points d’entrée qui permettent de changer des Bitcoins en monnaies « classiques » sont identifiés et peuvent être surveillés.
    Le Bitcoin n’est donc pas une monnaie pour le blanchiment. D’ailleurs la fermeture de Silkroad (l’ebay de la drogue) n’a quasiment rien changé à son cours. Dans la mesure ou sa conversion en une autre monnaie peut être facilement tracé, il faudrait vraiment être stupide pour utiliser cet outil avec de mauvaises intentions.
    Pour finir, parlons de la valorisation des Bitcoins. Actuellement à 1 000$ il reste encore peu cher. Sa valorisation est encore loin d’atteindre le volume d’échanges des Western Union et autres Paypal. Ce n’est bien sûr qu’un début. Le Bitcoin représente un moyen facile d’envoyer de l’argent à n’importe qui dans le monde. Songez que les seuls transferts de la communauté africaine en France vers l’Afrique représentent environ 40 milliards d’euros par an. Cela représente rien de moins que 10 fois la valorisation des Bitcoins actuelle. Si cette monnaie continue a être adoptée,une valorisation à 10 000$ semble acquise à moyen terme. A terme, une valorisation de l’ordre de 1000 milliard de dollars n’est pas absurde si elle s’impose comme monnaie d’échange internationale. Cela mènerait le Bitcoin à 100 000$.
    Après, on verra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This