ActualitéManagement

Le Chief Data Officer prend le pouvoir 

Le 11 octobre prochain aura lieu Visualize Your World, le plus grand événement autour de la data et de l’analytique en France. L’occasion de rencontrer de nombreux experts de la BI et du Big Data, et d’échanger avec des Chief Data Officers, une nouvelle fonction incontournable dans les entreprises qui souhaitent tirer pleinement profit de leurs données.

Venez les rencontrer en vous inscrivant dès maintenant 

L’année 2016 a vu l’essor et le succès des entreprises qui ont su mettre la donnée au cœur de leur stratégie. Beaucoup d’entre elles ont nommé à cette occasion un Chief Data Officer (CDO), dont le périmètre d’action et l’influence sont très variables. Quel est le profil de ce Responsable de la Donnée, et quelles responsabilités lui confier pour qu’il s’épanouisse et transforme la data en véritable gisement de valeur?

 

Et d’abord, qu’est-ce qu’un CDO ?

Lors de sa nomination en tant qu’Administrateur Général des Données de l'Etat, Henri Verdier déclarait que "Le rôle du Chief Data Officer est de faire en sorte que les décisions soient fondées sur la donnée." Cette mission ambitieuse nécessite une très bonne connaissance de l’entreprise et de son organisation. Le CDO doit également maîtriser la stratégie pour anticiper les décisions à prendre et mettre en place les solutions décisionnelles adaptées.

La mission du CDO est plus large encore : selon Gartner, la responsabilité du Chief Data Officer englobe la gouvernance, le contrôle, la protection et l'exploitation efficace de la donnée. La maîtrise de la qualité et du cycle de vie de la donnée est donc essentielle, ainsi qu’une bonne culture sur les offres du marché : le CDO joue un rôle important pour fournir aux utilisateurs les solutions décisionnelles qui faciliteront leur prise de décision.

Le rôle du CDO est aussi d’intervenir dans les réflexions stratégiques de valorisation de la donnée : partage et analyse avec les clients et partenaires, enrichissement via des partenaires, monétisation, évolution du business model de l’entreprise.

Un des spécialistes sur la question, Gilles Babinet, Digital Champion de la France auprès de la Commission Européenne et auteur d’ouvrages de référence sur la donnée et la transformation digitale, conseille de placer le CDO au Comex, et de lui donner le droit d'utiliser toutes les données de l'entreprise. Pour lui, son rôle est de « faire comprendre à tous que la valeur peut largement être issue des données."

qlik-role-cdo2

 

Un titre qui peut porter à confusion

L’acronyme CDO s'applique aussi bien au Chief Data Officer qu'au Chief Digital Officer, des fonctions assez proches, puisqu'on sait que la data représente des gisements de valeur qui sont souvent au cœur des stratégies digitales des entreprises. De nombreuses entreprises publiques ou privées ont d’ailleurs monté des incubateurs ou des services spécialisés dont le rôle est de mettre en valeur cette donnée. 

Ces deux fonctions sont également liées par l'importance de mesurer les effets de la transformation digitale qui touche toutes les entreprises. Pour effectuer cette mesure, la tâche n’est pas simple, car l’impact est visible à la fois dans l'acquisition de nouvelles compétences, le développement de nouvelles lignes de business, l'évolution du mode de management, la maturité digitale de l'entreprise, etc.

Deux fonctions assez liées, donc, mais celle de Chief Data Officer a plus d’avenir que celle de Chief Digital Officer. Beaucoup d’experts s’accordent pour dire que le digital doit être intégré à toutes les fonctions de l’entreprise, et que le rôle de Chief Digital Officer ne doit pas perdurer une fois que l’entreprise a opéré cette transformation.

Le Chief Data Officer, lui, ne souffrira pas d’obsolescence : Forrester estime que 45% des grandes entreprises ont déjà recruté leur chef de la data, et les chasseurs de têtes le considèrent comme un des métiers numériques les plus côtés. Il est même souvent porteur de l’innovation digitale : en 2014, selon Gartner, 20% des entreprises avaient confié cette mission à un Chief Data Officer.

Le « data guru » de l’entreprise

En considérant que la mission première du CDO est de contribuer à ce que son entreprise devienne « data driven » (pilotée par la donnée), il devient dès lors un véritable évangéliste qui doit convaincre chaque collaborateur de l’intérêt de cette démarche. 

Mais il doit aussi s’impliquer dans les projets opérationnels, qui ne manqueront pas de surgir, et dépendront de sa direction de rattachement (DSI, Marketing, Innovation…). Son influence pourra d’ailleurs être mesurée par la taille du budget qui lui est alloué.  Toutefois, ne nous limitons pas à ce seul critère, car, comme le dit le Chief Data Officer de Neopost, "le pouvoir vient de l'influence et l'influence du partage d'expériences. »

 

[tabs] [tab title= »Infos pratiques »]

C’est justement ce partage d’expériences qui sera mis à l’honneur le 11 octobre après-midi, lors du prochain « Visualize Your World », au Palais Brongniart à Paris. Un événement qui vous donnera l’occasion de rencontrer de nombreux Chief Data Officers et d’échanger avec eux sur leur rôle et leur vision de l’évolution de la BI dans l’entreprise. Détails et inscriptions ici.

[/tab][/tabs]

 

 

 

Tags
atelier-platform

FrenchWeb

Pour contacter la FrenchWeb, cliquez ici / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Close
Share This