ActualitéBusinessFinTech

Le cours du bitcoin poursuit son envolée et passe la barre des 7 000 dollars

Jusqu’où ira le cours du bitcoin ? La cryptomonnaie n’en finit plus de battre des record et vient de franchir ce jeudi 2 novembre le cap des 7 000 dollars. Il y a moins d’un mois, le cours de la première monnaie virtuelle dépassait pour la première fois la barre des 5 000 dollars. Depuis le début de l’année, le bitcoin s’est ainsi apprécié de plus de 600%.

Ce nouveau record intervient deux jours après l’annonce de CME Group, l’un des plus importants opérateurs boursiers au monde, qui a annoncé son intention de lancer des contrats à terme en bitcoins au quatrième trimestre 2017. D’ici la fin de l’année, CME Group va ainsi proposer aux investisseurs de spéculer sur des produits dérivés du bitcoin, ce qui laisse entrevoir un premier cadre réglementée pour les cryptomonnaies. Selon CME Group, la capitalisation du marché des monnaies virtuelles s’élève désormais à 172 milliards de dollars. A lui seul, le bitcoin en représente 54%, soit 94 milliards de dollars, c’est-à-dire l’équivalent de la capitalisation boursière de la banque américaine Goldman Sachs.

Les pays et les banques se préoccupent (enfin) des cryptomonnaies 

Au cours de ces derniers mois, le bitcoin s’est imposé comme une monnaie crédible et pérenne. Le Japon l’a notamment reconnu comme moyen de paiement officiel depuis avril et la Russie a annoncé en octobre son intention d’émettre dans un futur proche sa propre monnaie virtuelle, le «CryptoRouble». Les banques mondiales se sont également saisies du sujet, à l’image de Goldman Sachs, qui envisage de créer une équipe de traders dédiée aux cryptomonnaies.

De son côté, JPMorgan Chase, bien que son patron, Jamie Dimon, considère le bitcoin comme une «escroquerie», a annoncé à la mi-octobre le lancement d’une plateforme de paiement interbancaire sur la blockchain, technologie sur laquelle repose les cryptomonnaies. Cette plateforme fonctionnera à partir de Quorum, une adaptation de l’ethereum qui met l’accent sur la confidentialité des transactions. Si les banques sont méfiantes vis-à-vis des cryptomonnaies, elles sont cependant intéressés par la blockchain dans la mesure où cette technologie assure davantage de transparence au sein de l’économie.

Pour rappel, le cours du bitcoin avoisinait à peine les 1 000 dollars en janvier, une époque qui semble désormais bien lointaine pour la cryptomonnaie lancée en février 2009 par une ou plusieurs personnes sous le pseudonyme Satoshi Nakamoto. Ce dernier a programmé cette monnaie pour qu’il n’y ait jamais plus de 21 millions de bitcoins en circulation. A ce jour, plus de 16,5 millions ont été créés, ce qui laisse donc une marge de progression à la monnaie virtuelle pour continuer d’affoler les compteurs.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This