ActualitéMarketing & CommunicationTech

Le CPM sur Facebook augmente de 58% en un an

Le dernier rapport trimestriel de l’agence de publicité TBG, publié aujourd’hui, analyse la répercussion de la publicité sur Facebook au niveau mondial, et ce, au travers de l’activité de ses clients.

TBG révèle ici que le CPM des annonces sur le réseau social a augmenté de 58% par rapport à la même période l’an dernier (celui-ci avait déjà augmenté de 41% au dernier trimestre). L’Allemagne profite ainsi de la plus forte hausse des CPM (31%) à l’inverse du Royaume-Uni qui voit ses CPM augmenter de seulement 7%.

Selon TBG, cette hausse serait due à l’utilisation croissante des nouveaux formats publicitaires comme les « Sponsored Stories » et les annonces mobiles, qui affichent tous deux des taux d’engagement élevés. En effet, letaux d’engagement des annonces mobiles, qui ont été introduites en juin 2012 sont considérées, par TBG, comme quatre fois plus engageantes que celles sur Twitter. Les Sponsored Stories seraient, elles, 53% plus engageantes que les pubs standards.

Il semble donc que l’introduction de ces nouveaux formats ait un effet d’entraînement dans l’engagement des publicités, qui a augmenté de 11% alors qu’il avait perdu 6% au dernier trimestre. Reste à savoir comment cela va évoluer: les utilisateurs vont-ils encore longtemps être aussi intéressés par ces formats, ou vont-ils finir par ne plus y faire attention au bout d’un moment, comme chaque nouveauté passée de mode ? Selon TGB : « Nos clients sont à présent prêts à payer plus pour avoir plus de fans et de clics. Les médias font d’un engagement mesurable leur ligne de fond ».

Le rapport a pris en compte 406 milliards d’impressions, couvrant 190 pays et 276 clients, qui ont été analysées par le Cambridge University Psychometrics Centre.

Bouton retour en haut de la page
Le CPM sur Facebook augmente de 58% en un an
Hublo rachète Mstaff pour compléter son offre de gestion des remplacements du personnel de santé
Ukraine: Microsoft prévient que la cyberattaque pourrait rendre inopérables les sites gouvernementaux
Comment Block (ex-Square), la FinTech de Jack Dorsey, veut démocratiser le minage de bitcoin
Avec 25,5 milliards de dollars levés en 2021, la Tech londonienne domine l’Europe
[SEED] Stoïk lève 3,8 millions d’euros auprès d’Alven Capital et Kima Ventures pour assurer les PME contre les cyberattaques
Google demande l’annulation d’une amende de 100 millions d’euros reçue de la Cnil pour ses cookies