ActualitéBusinessHR TechManagementMarketing & CommunicationParisSemaine de l'emploiStartupStartup du jour

Le dicton «le temps c’est de l’argent» prend tout son sens avec TimeFunding

Après le crowdfunding, place au timefunding! Elodie Brasile Hughes et Pierre-Yves Larvor ont lancé en septembre dernier TimeFunding. L'idée est d'investir du temps de travail dans une équipe pour l'aider à se développer. En retour, la personne se voit attribuer des parts de capital. Plus de détails avec Elodie Brasile Hughes, cofondatrice de TimeFunding.

Frenchweb: A quel besoin répond TimeFunding?

Elodie Brasile Hughes, CEO et cofondatrice de TimeFunding: sur le modèle du crowdfunding, le TimeFunding permet à chacun de s'investir dans un projet, non pas en investissant de l'argent, mais en investissant son temps disponible.
Le Timefunding permet de prêter son temps aujourd’hui, selon un rythme et une durée modulables, en étant rétribué plus tard par la start-up sous forme de parts de capital ou d’honoraires.
Le TimeFunding permet enfin la rencontre entre ceux qui rêvent d’entreprendre, de changer d’air ou de transmettre, et les start-up qui ont besoin de compétences sans pouvoir se les offrir.

Quelle est votre proposition de valeur?

La plateforme TimeFunding permet:
– la mise en relation entre les besoins de la start-up et les compétences des TimeFunders
– la formalisation de la relation entre la start-up et le TimeFunder grâce à un contrat tripartite qui engage la plateforme dans la bonne réalisation de la mission
– l'assurance des conditions de rémunération du TimeFunder sous forme de part de capital ou d’honoraires, avec une rémunération minimume garantie, ce qui est notre promesse.

Qui sont les utilisateurs de vos solutions?

Les utilisateurs de notre solution sont d'une part les start-up ou petites et moyennes entreprises ; aujourd'hui, près de 50% des start-up meurent à cause d'un manque de compétences des équipes! Les start-up n'ont pas suffisamment de trésorerie pour s'offrir des compétences stratégiques à leur développement.

De l'autre coté, nos utilisateurs sont des individus (actifs ou inactifs, retraités, en recherche d'emploi, en temps partiel…) qui ont du temps à investir: près de 70% des français développent de plus en plus l'envie de vivre l'aventure entrepreneuriale, de transmettre ou de changer d'air dans un nouveau projet professionnel innovant.

Quel est votre plan de développement?

​Nous avons créé le concept en mars 2016. En avril, nous avons défini l'équipe fondatrice, rédigé le projet et le business plan. Début octobre, nous avons lancé les sites d'inscription auprès de nos premiers cercles de relations: nous avons ainsi déjà fin octobre créé une importante base de données d'experts qualifiés et de start-up très importante. Nous continuons de déployer notre visibilité via les réseaux sociaux et tout l'éco-système. Nous avons mis en place une approche relationnelle et d'accompagnement via nos pages Facebook, Twitter et LinkedIn et des supports de communication personnalisés Newsletter, blog… Début novembre nous avons déjà signé plusieurs missions! En janvier 2017, nous allons lancer la plateforme TimeFunding.fr.

En 2017, nous développerons nos algorithmes de matching et nous amorcerons notre développement à l'international. En 2018, nous lancerons nos solutions via une blockchain.

Notre business plan prévoit un équilibre d'ici 2018 et un REX à 2 chiffres important.

Quels sont vos enjeux?

Au niveau du marché, nous devons recruter les «bonnes start-up»; les start-up en phase d’amorçage ou «early stage», éligibles à des aides, des subventions ou du crédit d’impôt Recherche ou Innovation. Des start-up à la recherche de financement et d’expertises précises pour leur développement.

Nous devons les accompagner dans la définition de leurs besoins prioritaires et identifier les meilleures ressources pour elles.

Nous avons déjà fait la preuve de notre capacité à recruter de bons profils d'expertises.

Bien sur, notre enjeux marché principal repose sur notre visibilité, rendre notre solution attractive et engageante. 

L'enjeu «business» allie à la fois la spécificité des besoins et des expertises avec une gestion «industrielle» du matching et de la contractualisation.

Nous avons l'ambition également de servir la nouvelle économie et de pouvoir créer les emplois de demain en aidant le développement des entreprises innovantes. Après l’ère de la digitalisation, l’heure est à la robotisation, l’intelligence artificielle, la blockchain, la désintermédiation… autant de transformations auxquelles nous devons nous préparer. Nous voulons participer pleinement à cette mutation économique.

Qui sont vos concurrents?

Nous appartenons à tout l'éco-system des start-up: accélérateurs, incubateurs… Nous sommes complémentaires de ces acteurs. Nos concurrents sont les prestataires de services traditionnels comme les agences ou cabinet de conseil et recrutement.

[tabs]

[tab title= »TimeFunding : Les données clés »]

Fondateurs : Elodie Brasile Hughes et Pierre-Yves Larvor 

Date de création : 29 septembre 2016

Levées de fonds : aucune

Siège: Paris

[/tab]

[/tabs]

Lire aussi

[tabs] [tab title= « La Semaine de l’Emploi »] FrenchWeb se mobilise et organise la sixième semaine de l’emploi dans le numérique (#SEN6) toute la semaine (portraits, interviews, offres d’emploi, tables rondes…). L’opération #SENFW, destinée à valoriser les opportunités d’emploi dans ce secteur, a lieu tous les 6 mois. [/tab] [/tabs]

Tags
Plus d'infos

Myriam Roche

Chef de projet éditorial at Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Share This