ActualitéBusinessEuropeInvestissementsParisRetail & eCommerce

Le New Black, ce Français de la Fashion Tech qui a séduit le géant Zalando

Elle ne fait pas encore les gros titres de la presse spécialisée dans le digital; la Fashion Tech est pourtant le secteur en plein essor. Au second trimestre 2016, les start-up européennes de la fashion tech avait déjà levé 440 millions d'euros, soit plus que l'ensemble des levées de fonds en 2015, d'après tech.eu.

Alors que le secteur se divise entre les géants de l'e-commerce Zalando, Asos, Net-à-Porter, et même désormais Amazon, les retailers (La Redoute, Galeries Lafayette), et les e-boutiques secondaires, l'industrie de la mode -y compris la haute-couture-, accélère sa digitalisation, de la production, à la commande sur mesure, en passant par la gestion des showrooms et du CRM. 

Sur ce marché, Le New Black entend bien tirer son épingle du jeu en s'alliant au poid lourd du secteur. Au printemps dernier, alors que le deal est passé inaperçu, l'e-marchand Zalando a pris une part minoritaire dans la société parisienne pour un montant non divulgué.

Le New Black adresse tous les acteurs du prêt-à-porter et commercialise une plateforme en Saas utlisée par les marques, les créateurs, et les revendeurs multi-marques, telles Galeries Lafayette, Colette, Yoox Net-à-Porter, Harvey Nichols et…Zalando. Avec sa «suite d'outils innovants pour l'industrie de la mode» (ventes, commandes, gestion des catalogues, mises en avant…), Le New Black revendique 250 marques utilisant sa plateforme (Lanvin, Hugo Boss, Paco Rabanne, PaulandJoe…), dans 110 pays.

A la fin de l'année, le Français, qui participe au repositionnement B2B de Zalando, aura atteint 150 millions d'euros en volume d'affaires. Si le géant table sur 827 à 841 millions d'euros de chiffre d'affaires pour le troisième trimestre, un tel investissement dans une solution B2B lui permet surtout de veiller à maintenir sa rentabilité, dans un secteur où les marges ne sont jamais acquises. Pour Zalando, qui a racheté début 2016 une agence publicitaire pour sa division «Media Solutions», l'avenir du e-commerce dans l'habillement se trouve en effet dans les solutions tech et dans les services aux professionnels.

Fondateurs: Vidya Narine, Bernard Coulombel

Siège: Paris

Date de création: 2009

Effectifs: 17

Levée de fonds : 400 000 (2011 auprès de business angels)

Lire aussi: Amazon peut-il devenir un «game changer» dans la mode?
 

FrenchWeb organise une semaine dédiée à la thématique retail (#FWretail). Vous retrouverez toute la semaine (portraits, interviews, études…).

Tags

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Le New Black, ce Français de la Fashion Tech qui a séduit le géant Zalando
Silicon Valley : un exode de San Francisco vers des villes moyennes américaines se prépare
Les Déterminés, une transformation digitale pour soutenir les entrepreneurs des quartiers populaires et ruraux
Élections américaines: Facebook va bloquer les publicités des médias contrôlés par un État
Coronavirus: l’État débloque un fonds au secours des startups françaises convoitées à l’étranger
Quels enseignements pouvons-nous tirer de la crise actuelle pour le futur des marketplaces?
Confinement: comment les géants américains ont profité de l’explosion du temps passé sur Internet
Share via
Copy link