Le rapport CES 2010 d’Olivier Ezratty

Chaque année, Olivier Ezratty nous fait partager sa visite du CES à Las Vegas, en détails! son rapport du consumer electronic show est une bible d’informations, de constats et d’analyses. Ce sont donc 204 pages qui vous attendent en 2 versions (Web, juste 6Mo et Print 20 Mo)

Parmi les nouveautés de cette nouvelle édition:

  • Les stratégies commentées des grands acteurs (Samsung, LG, Panasonic, Sony, Toshiba, Sharp, etc).
  • Un décryptage de certaines technologies comme la 3D-relief, les écrans LCD LED ainsi que les écrans d’ebooks.
  • Evidemment, un topo de quelques pages sur l’iPad d’Apple annoncé hier, qui complète le puzzle du marché des tablettes et des ebooks.
  • Le meilleur et le pire du marketing des exposants dans le détail, avec un usage parfois immodéré du nettoyeur à haute pression.

Et la plus classique table des matières

Elle suit à peu près le même plan que les années passées en commençant par l’image.

  • La vidéo et télévision : la variété du choix des consommateurs pour regarder la télévision et toutes ses sources, les composants qui sont derrière la télévision numérique (électroniques, logiciels), les diverses solutions des opérateurs aux USA et en France, les télévisions connectées et leur position par rapport aux set-top-boxes, les boitiers multimédia et autres Media Centers, les lecteurs Blu-ray, les caméras vidéos.
  • L’affichage avec les différentes technologies d’écrans plats décortiquées, notamment sur l’éclairage LED des dalles LCD, les diverses technologies de projection et surtout de pico-projection, les écrans qui se cachent derrière les ebooks.
  • La 3D-relief tout au long de sa chaine de valeur avec les contenus, les sources et l’affichage.
    La photo numérique et les grandes évolutions des réflex et compacts et les cadres photos numériques connectés.

  • La mobilité et communication et la grande bataille autour de l’iPhone, l’émergence de l’écosystème d’Android, les nouveaux services et logiciels mobiles, l’équipement automobile, et aussi la vidéoconférence.
  • L’audio et la hifi avec ses serveurs de musique, ses enceintes toujours aussi exotiques, et les accessoires des iPod et l’iPhone.
  • Les composants informatiques, processeurs, mémoire, disques durs. Avec un décryptage de la nomenclature des processeurs Intel.
  • Les ordinateurs personnels sous toutes les formes : laptop, netbooks, smartbooks, ebooks, tablettes, desktops, serveurs. Quelle catégorie peut émerger ? Quel sera l’ebook de nos rêves ? Est-ce l’iPad d’Apple ?
  • Les télécommandes et autres interfaces utilisateurs, clavier, souris, stylets, interfaces gestuelles ou tactiles innovantes.
  • Les réseaux et la domotique avec le point sur les standards de connectivité pour la domotique et de connectivité pour la vidéo.
  • Les greentechs avec la production d’énergie solaire ou ambiante, son transport et surtout les économies dans la consommation, puis les produits verts des constructeurs.
  • Les jeux avec la réalité augmentée.
  • Les offres ciblées dans la famille ou la maison.

Et toujours un topo sur l’organisation et la visite du salon, la présence des sociétés française, un glossaire vous permettant de perfectionner votre franglais ainsi que diverses sources d’informations complémentaires.

Difficile de faire plus complet ! de mon coté je vais lire cela en détail ce weekend!

Le rapport CES 2010

Photo: Renée Blodgett

Richard Menneveux

CEO & Editor in Chief@Decode Media / Pour me contacter: richard@decode.media / Pour communiquer sur FrenchWeb, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Le rapport CES 2010 d’Olivier Ezratty
Unacademy
EdTech: Unacademy lève de nouveaux fonds pour atteindre une valorisation de 2 milliards de dollars
Blast, un programme soutenu par Starburst qui veut faire exploser les startups françaises du spatial
Salesforce pourrait bientôt racheter la messagerie d’entreprise Slack
Bigblue lève 3 millions d’euros pour devenir une alternative à Amazon pour les commerçants
Powerup
CleanTech: PowerUp lève 5 millions d’euros auprès d’EDF et Supernova Invest
Nodalview lève 4,1 millions d’euros pour profiter de la digitalisation forcée du secteur immobilier